Mur de l'Histoire (BIONICLE.com)

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher

Page Parente : Sérials

Cette page concerne la section de BIONICLE.com. Vous recherchez peut-être le lieu.

« Mur de l'Histoire (BIONICLE.com) » aurait besoin d'être édité.

Les actions suivantes doivent être effectuées : Revoir les fan-traductions à partir des traductions officielles


Mur de l'Histoire
Drapeau Royaume-Uni.png Drapeau Allemagne.png Drapeau France.png
2001-2003
Inconnu

Le Mur de l'Histoire était une section de BIONICLE.com existante jusqu'en 2004. Elle contenait divers animations de 2001, 2002, et 2003. Les animations de 2002 et 2003 étaient aussi disponibles sous forme de texte, en anglais, en français, et en allemand. La traduction officielle française souffrant de phrases ayant perdu leur sens à la traduction, une autre traduction, effectuée par les fans, vous est proposée à la suite de chaque chapitre.

La fête de la victoire est annulée !

L'attaque d'un essaim de Tahnok

De nouveaux ennemis à Ta-Koro
Par Takua

Les célébrations organisées pour fêter la victoire ont dû être interrompues tôt dans l'après-midi, quand d'énormes essaims de créatures inconnues ont soudain envahi Ta-Koro, dans le but apparent de raser le village. "Ils sont sortis de nulle part", a déclaré Turaga Vakama, visiblement toujours sous le choc, "heureusement que nous avons contacté les Toa à temps!"

Pendant l'attaque, Turaga Vakama a eu la présence d'esprit d'appeler les Toa, qui récupéraient toujours de leur remarquable victoire sur Makuta. Tahu, Kopaka, Lewa, Onua, Gali et Pohatu ont accouru à l'aide de Ta-Koro, juste à temps pour éviter un désastre certain. Les Toa sont parvenus à employer leurs pouvoirs, basés sur des forces naturelles et aujourd'hui légendaires, pour neutraliser l'essaim de créatures connues sous le nom de "Bohrok".

"Avant que les Toa arrivent et qu'ils écrasent Makuta," nous a expliqué Turaga Vakama, nous [les Turaga] ne pouvions pas imaginer qu'il pouvait exister quelque chose de plus mauvais et de plus vicieux que les Rahi. Aujourd'hui, nous savons que nous avions tort."

"Apparemment, les Turaga ont toujours connu la légende des Bohrok," nous a expliqué un Lewa très en colère. "Maintenant, il va nous falloir découvrir ce qui se cache derrière ces essaims."

Traduction des Fans

Les célébrations ont coupé court aujourd'hui lorsque des essaims de créatures sont apparues à Ta-Koro, dans le but apparent de terraformer le village. « Ils sont venus de nul part », a dit Turaga Vakama, apparemment toujours secoué par la rentre, « Heureusement, on a pu appelé les Toa à temps ! »

Lors de l'attaque, Turaga Vakama eut la présence d'esprit d'envoyer chercher les Toa, qui étaient encore en train de récupérer de leur victoire face à Makuta. Tahu, Kopaka, Lewa, Onua, Gali et Pohatu se sont rués à l'aide de Ta-Koro juste à temps pour empêcher un désastre certain. Les Toa réussirent à utiliser leurs pouvoirs élémentaires désormais légendaires pour désactiver les essaims de créatures connues sous le nom de « Bohrok ».

« Avant que les Toa n'arrivent pour vaincre Makuta, » a expliqué Turaga Vakama. « nous [les Turaga] ne croyions pas qu'il y avait pire que les Rahi. Aujourd'hui, il a été prouvé que nous avions tort. »

« Apparemment, les Turaga ont toujours connu les légendes des Bohrok, » a expliqué Lewa avec l'air sombre. « Maintenant, il nous reste à découvrir la vérité sur ces essaims. »

Les Tahnok encerclent Po-Koro; les Matoran fuient effarés

Les chefs des essaims de Tahnok préparent l'attaque

Hafu, le nouveau héros
Par Takua

Aujourd'hui, Hafu, le célèbre tailleur de pierre de Po-Koro, est resté bloqué aux portes de son village alors qu'il tentait désespérément de protéger sa maison et ses concitoyens de l'invasion imminente d'un essaim de Tahnok.

"La dernière chose que j'ai vu, c'était les Bohrok du Feu qui s'approchaient de lui. Hélas, la fumée était si épaisse que je n'ai pas pu voir ce qu'il se passait," explique Huki.

Des éclaireurs de Po-Koro avaient signalé l'arrivée des Bohrok, mais l'essaim se déplaçant très rapidement, le Turaga Onewa n'a pas eu le temps de faire évacuer le village. Le seul moyen d'échapper au carnage était de bloquer l'entrée de Po-Koro avec les sculptures de pierre qui se dressaient le long du Chemin des prophéties. Hafu, à qui l'on devait ce magnifique Chemin, s'était porté volontaire pour renverser les statues de pierres géantes et ainsi sauver son village. Le Turaga Onewa était en train de rassembler une escorte afin d'épauler Hafu lorsqu'il a entendu des cris.

"Les Tahnok nous ont pris de vitesse," avoue le Turaga. "Heureusement, Hafu a su garder son sang froid et agir en conséquence. Si le village est encore sur pied, c'est grâce à lui."

Le Turaga Onewa a tenu à rassurer les villageois, inquiets du sort du pauvre Hafu. "Pohatu, Gali et Kopaka défendaient Po-Wahi contre un groupe de Tahnok particulièrement redoutable, ce qui explique pourquoi l'essaim d'aujourd'hui était aussi petit. Je suis certain qu'à son retour, Pohatu retrouvera Hafu et le ramènera sain et sauf parmi nous."

Traduction des Fans

Hafu, le fameux sculpteur de Po-Koro, a aujourd'hui été piégé en dehors du village dans une tentative désespérée de protéger son foyer et ses frères Matoran d'un essaim de Tahnok s'approchant rapidement.

« La dernière fois que je l'ai vu, les Bohrok du Feu se rapprochaient de lui, » a expliqué Huki, « mais la fumée et les cendres étaient tellement épaisses que personne ne pouvait dire ce qui se passaient là-bas. »

Des éclaireurs de Po-Koro avaient remarqué les Bohrok plus tôt, mais l'essaim bougeait tellement rapidement que Turaga Onewa n'a pas eu le temps d'évacuer son village. La seule alternative était de bloquer l'entrée de Po-Koro en utilisant les sculptures en pierre du Chemin des Prophéties. Hafu, le sculpteur ayant créé le Chemin, se porta volontaire pour faire tomber les pierres géantes pour sauver le village. Turaga Onewa rassemblait des Matoran pour protéger Hafu quand il entendit le tumulte.

« Les Tahnok se rapprochaient beaucoup plus vite que nous ne l'avions anticipé, » a dit le Turaga. « Heureusement, Hafu a gardé la tête froide et a agi rapidement. Sa bravoure a peut-être sauvé le village. »

Quand on lui a demandé si on retrouverait Hafu, Turaga Onewa a rassuré les villageois. « Pohatu, avec Gali et Kopaka, ont défendu Po-Wahi contre un groupe de Tahnok particulièrement féroce - c'est pour ça que l'essaim que nous affrontons aujourd'hui est particulièrement petit. Je suis confiant que dès que Pohatu reviendra, il trouvera Hafu et le ramènera en sécurité. »

Conférence sur les Bohrok

Vakama nous explique les mystérieux pouvoirs des Krana
Par Takua

Au cours de ces derniers mois, des essaims de créatures inconnues que l'on appelle Bohrok n'ont cessé d'attaquer Mata Nui. On raconte que les Bohrok agissent sous l'emprise des Krana qu'ils renferment, mais cette théorie reste sans fondement. Que font-ils ? D'où viennent-ils ? Les Toa pourront-ils en venir à bout ? Le Turaga Vakama nous fait part de ses connaissances à ce sujet dans l'espoir de trouver des réponses à ces questions pour le moins préoccupantes...

T : Vakama, Turaga de Ta-Koro, qu'est-ce qu'un Krana ?

V :Le Krana est la véritable intelligence qui contrôle les Bohrok. C'est elle qui leur dicte ce qu'ils doivent faire et où ils doivent aller. Il existe huit types de Krana, chacun possédant des pouvoirs particuliers. Quand le Krana prend possession d'un Bohrok, il fait office de "cerveau" contrôlant alors les moindres faits et gestes de son hôte.

T : Les Krana peuvent-ils fonctionner sans Bohrok, ou agissent-ils comme des Masques de Puissance Kanohi ?[notes 1]

V : Nous avons parfois constaté que les Krana se fixaient sur leurs ennemis et qu'ils prenaient le contrôle de leur corps. L'exemple le plus tragique est sans doute celui de Le-Koro, il n'y a pas si longtemps que ça… Apparemment, quand un Bohrok se sent menacé, il libère son Krana qui tente alors de "s'accaparer" de l'ennemi pour lui faire rejoindre l'essaim. Hélas, je ne sais pas du tout s'il existe un moyen de résister aux pouvoirs du Krana.

T : Ces Krana sont vraiment une terrible menace pour tout ce qui vit sur Mata Nui.

V : Oui, ils sont malins et très puissants. Nous ne pouvons que nous en remettre aux Toa qui, espérons, sauront trouver une solution à ce problème.

Vakama aurait pu nous en dire plus mais il se réserve pour la prochaine fois. Pour le moment, retournez veiller sur vos villages ! On ne sait jamais où et quand aura lieu la prochaine attaque de Bohrok...

Traduction des Fans

Ces derniers mois, Mata Nui a été la proie d'essaims d'étranges créatures nommées Bohrok. On dit que ces Bohrok sont dirigés par les Krana qu'ils portent en eux - mais peu est connu sur ces Krana. Que font-ils ? D'où viennent-ils ? Les Toa peuvent-ils seulement les vaincre ? Turaga Vakama a partagé sa vaste connaissance des légendes et des vérités de Mata Nui dans l'espoir de répondre à ces questions vitales.

T : Vakama, Turaga de Ta-Koro, qu'est-ce qu'un Krana ?

V : Les Krana sont la vraie puissance derrière les essaims de Bohrok. Ils dirigent et inspirent chaque Bohrok. Il y en a huit variétés, chacune avec des pouvoirs différents. Lorsqu'ils sont placés dans un Bohrok, les Krana poussent les Bohrok à accomplir des tâches. On peut même dire que les Krana sont les « cerveaux » des Bohrok.

T : Les Krana peuvent-ils fonctionner sans Bohrok, ou agissent-ils comme des Masques de Puissance Kanohi ?

V : On a vu un certain nombre de cas où les Krana s'attachaient au corps de leurs ennemis et prenaient le contrôle de leurs corps. Peut-être que l'exemple le plus tragique de cela est Le-Koro, il n'y a pas si longtemps. Il semble que lorsqu'un Bohrok sent du danger, il libère son Krana, et le Krana essaye d'ajouter son ennemi à l'essaim. S'il y a la moindre façon de résister au pouvoir des Krana, je l'ignore pour le moment.

T : Ces Krana sont vraiment une terrible menace pour tous ceux qui habitent sur Mata Nui.

V : Oui, ils sont vicieux et puissants. On ne peut qu'espérer que les Toa, dans leur sagesse, trouve un moyen de mettre fin à cette menace sur nos terres.

Vakama avait plus à partager, mais cela sera révélé plus tard. Pour l'instant, allons voir les défenses des villages - il n'y a aucun moyen de savoir où les Bohrok apparaîtront la prochaine fois.

Hafu sauvé in extremis

Pohatu jaugeant son adversaire Tahnok

Pohatu vole à la rescousse du tailleur de pierre
Par Takua

Pohatu est rentré au village juste à temps pour arracher le Po-Matoran Hafu des griffes des Tahnok. Les Bohrok du Feu avaient encerclé le pauvre tailleur de pierre sans défense aux portes de Po-Koro mais, grâce aux pouvoirs de son Kanohi, Pohatu a pu sauver Hafu et le raccompagner à son village sain et sauf.

Hafu s'était fourré dans un sale pétrin en voulant bloquer l'entrée de Po-Koro avec ses propres sculptures, le long du Chemin des prophéties. Sacrifiant son œuvre au péril même de sa vie, Hafu s'était aventuré hors de l'enceinte protectrice du village afin de renverser ses célèbres statues. Celles-ci devaient empêcher les Bohrok d'envahir Po-Koro et ainsi sauver les Matoran d'une catastrophe imminente. Malheureusement, Hafu s'est retrouvé piégé hors de la cité et les Po-Matoran n'ont pu qu'assister avec effroi à sa disparition.

"Je savais que Pohatu n'était pas loin et qu'il rentrerait à temps," explique le Turaga Onewa. "Comme tout bon Toa qui se respecte, il est arrivé au bon moment. Sans lui, le village aurait couru à sa perte !"

Reconnaissants, les villageois étaient ravis de retrouver Hafu.

"Certes, les Tahnok rôdent toujours," déclare Huki, "mais pour le moment, nous tenons à célébrer le retour d'Hafu, intact !"

Traduction des Fans

Pohatu est revenu à son village juste à temps pour sauver le Matoran, Hafu, d'une mort certaine face aux essaims de Tahnok. Les Bohrok du Feu avaient encerclé le Matoran sans défense juste à l'extérieur de Po-Koro, mais en utilisant les pouvoirs de son Kanohi, Pohatu emporta Hafu hors de danger et le ramena indemne au village.

Hafu était dans une situation précaire après avoir essayé d'empêcher les Tahnok d'entrer à Po-Koro à l'aide des sculptures de son Chemin des Prophéties. En sacrifiant non seulement ses œuvres d'art, mais aussi potentiellement sa vie, Hafu s'éloigna de la sécurité du village pour démanteler les statues renommées. Les statues bloquèrent l'entrée aux Bohrok, protégeant de nombreux Matoran d'un désastre potentiel. Les villageois de Po-Koro regardèrent depuis la porte avec horreur Hafu disparaître de leur vue.

« Je savais que les Toa étaient proches, et les chances étaient bonnes que Pohatu reviennent sous peu, » explique Turaga Onewa, « et comme un Toa, il était là pour nous aider dans notre heure la plus sombre ! »

Les Matoran de Po-Koro reconnaissants étaient pleins de joie de voir Hafu de retour au village.

« Les Tahnok sont toujours à l'extérieur, » dit Huki, « mais nous sommes juste heureux de voir Hafu de retour en sécurité, avec nous ! »

Onu-Koro doit son salut à une nouvelle invention

Les Gahlok innondent les tunnels d'Onu-Koro

Le "Boxor" repousse un essaim de Gahlok hors de la cité
Par Takua

Après l'invasion particulièrement violente d'Onu-Koro par une horde de Gahlok, un Matoran du nom de Nuparu a fait une importante découverte qui jouera sûrement un rôle décisif dans la lutte contre les Bohrok.

Nuparu, cet ingénieur des mines d'Onu-Koro, a en effet construit un véhicule capable de déloger le Krana des Bohrok grâce à de rapides coups de poing. Il a baptisé sa machine "Boxor". L'Onu-Matoran a eu l'idée de concevoir cet engin en observant un Gahlok qu'Onepu et Taipu avaient réussi à piéger et à priver de son Krana. Quand Nuparu a compris que les Bohrok étaient en fait manipulés par les Krana, il s'est servi de ses connaissances pour venir en aide à ses concitoyens. En construisant son Boxor, il a pu repousser les attaques des redoutables Gahlok, les chassant de la cité souterraine et mettant ainsi un terme à leur invasion.

Les Onu-Matoran étaient ravis de regagner tranquillement leur foyer. "Nous avons enfin un moyen de nous défendre contre ces monstres," a déclaré Onepu, visiblement soulagé. "Nous arriverons peut-être à nous débarrasser des Bohrok une bonne fois pour toutes et à rétablir la paix sur Mata Nui."

Traduction des Fans

Après qu'un vicieux escadron de Bohrok de l'Eau ait récemment innondé Onu-Koro, un Matoran nommé Nuparu fit une découverte importante qui pourrait renverser la tendance contre la menace Bohrok.

Nuparu, un ingénieur des tunnels d'Onu-Koro, a construit un véhicule nommé le Boxor qui utilise un coup pour déloger les Krana des Bohrok. L'Onu-Matoran a fait cette découverte en découvrant un Gahlok sans Krana alors qu'il était piégé avec Onepu et Taipu dans une partie évacuée d'Onu-Koro. Lorsque Nuparu se rendit compte que les Bohrok étaient simplement des moyens de transport pour les Krana, il utilisa ce savoir pour donner un avantage aux Matoran. Après avoir construit le Boxor, il contre-attaqua l'essaim Gahlok agresseur, les repoussant de la cité souterraine et arrêtant l'innondation.

Les Onu-Matoran étaient heureux de retourner chez eux en sécurité. « Nous avons finalement une défense contre ces monstres, » dit Onepu. « Peut-être que maintenant on va pouvoir débarasser Mata Nui des Bohrok et revenir à des temps plus paisibles. »

La faune de l'île en pleine migration

Un Lehvak détruisant la jungle de Le-Wahi

Inquiétude des naturalistes locaux
Par Takua

L'arrivée des essaims de Bohrok fait de nombreuses victimes parmi les créatures de l'île. L'activité des Gahlok dans les terres a repoussé de nombreux Takea vers le rivage, où ils menacent l'équilibre de Taku et la migration des bancs de Ruki.

Réaction d'un pêcheur de Ga-Koro: "Non contents de menacer nos foyers, les Bohrok s'en prennent maintenant aussi à notre gagne-pain!"

La déforestation de la jungle de Le-Wahi a obligé des troupeaux de Vako et de Fusa à errer loin dans le désert où ils rivalisent pour la nourriture avec les Husi qui s'y trouvaient déjà. Les Hoi et les Kuna, ne pouvant plus trouver abri dans les arbres, sont devenus des proies faciles pour les Rahi. Après la destruction des toiles de Fikou, les araignées arboricoles ont dû fuir vers les hautes toiles de la jungle, territoire des rapides Goko-Kahu.

Les troupes de défense d'Onu-Koro, chevauchant des Ussal, ont été débordées par la foule de ceux qui, chassés de leurs tanières cachées, avaient rejoint les Kofo-Jaga, tandis que des éclaireurs prévenaient que les tremblements de terre dans les montagnes provoqués par les Nuhvok et les Pahrak avaient chassé de leurs grottes quelques dangereux crapauds Makika. Dans Ta-Wahi enfiévré, assiégé par les Kohrak gelés, des huttes s'effondrent sous l'effet des tunnels creusés par les Hoto de feu, eux aussi loin de chez eux. Même les féroces Hikaki ont dû abandonner leurs anciens lieux de nidification.

Les essaims de Bohrok constituent une menace pour toute créature de Mata Nui, des Matoran jusqu'aux Rahi. Souhaitons que les essaims soient vite maîtrisés avant que l'île n'ait subi des dégâts irréparables.

Traduction des Fans

L'arrivée des essaims Bohrok a causé de lours dégâts sur les créatures de l'île. L'activité des Gahlok sur la côte a ramené de nombreux Takea près de la côte, où ils menacent les Taku et interrompent la migration des bancs de Ruki.

Une pêcheuse de Ga-Koro a répondu, « En plus de menacer nos foyers, les Bohrok menacent aussi notre mode de vie ! »

La déforestation de la jungle de Le-Wahi a envoyé des hordes de Vako et de Fusa s'aventurant au plus profond du désert pour entrer en compétition pour la nourriture avec les Husi locaux. Les Hoi et les Kuna ont perdu leurs abris dans les arbres, faisant d'eux des proies faciles pour les Rahi. La destruction des toiles de Fikou a fait s'enfuir les araignées dans la canopée de la jungle, le territoire des rapides Goko-Kahu.

Les forces de défenses montées Ussal d'Onu-Koro sont occupés par les Kofo-Jaga, chassés de leurs repaires cachés, pendant que les éclaireurs avertissent que les tremblements de la montagne déclenchés par les Nuhvok et les Pahrak a fait sortir quelques dangereux Makika de leurs grottes. À Ta-Wahi, assiégé par les Kohrak, les tunnels des Hoto déplacés ont créé des trous et causés des effondrements de hutte. Même les féroces Hikaki ont été forcés d'abandonner leurs anciens nids.

Les essaims Bohrok sont une menace pour toutes les créatures de Mata Nui, Matoran comme Rahi. Avec de la chance, les essaims seront arrêtés avant que des dommages irréparables ne soient faits à l'île.

Le-Koro libéré !

Un groupe de Nuhvok à Le-Wahi

Les Boxors jouent un rôle déterminant dans la défaite des Nuhvok
Par Takua

L'invasion de la jungle de Le-Wahi et de Le-Koro par les Bohrok a causé la perte de nombreux villageois habitant les grands arbres. Même Toa Lewa a été battu par les Krana maléfiques ! Mais grâce au courage d'Onua, le Toa de la Terre, Lewa a été libéré, et les Toa sont partis à la recherche du nid de Bohrok dans les profondeurs souterraines de l'île.

N'oubliant pas les Matoran égarés de Le-Koro, les Toa ont envoyé Nuparu, l'ingénieur d'Onu-Koro, partir à la nuit tombée à la recherche des derniers villageois libres de Le-Koro. Avec l'aide de Kongu, habitué à voler en altitude, et de Tamaru le dresseur d'oiseaux, un plan pour libérer Le-Koro a été mis au point et un piège ingénieux a été tendu contre les Bohrok.

N'écoutant que leur courage, Kongu et Tamaru ont mené un groupe de Nuhvok et de villageois contrôlés par des Krana à la lisière de la forêt. Les croyant pris au piège, les Bohrok se préparaient à capturer les derniers survivants de Le-Koro lorsque, sortant de leur cachette, ils se sont retrouvés face à un groupe de Boxors ! Grâce aux Boxors de Nuparu et à l'effet de surprise, les Krana qui contrôlaient les Bohrok et les Matoran ont été récupérés.

Les Turaga ont organisé un grand festin et une fête pour célébrer cette victoire du jour. Voici la déclaration d'un Matau ému et reconnaissant : "Le cauchemar est enfin terminé. Le village ensoleillé de Le-Koro et son peuple sont libres! À présent que nous pouvons nous reconstruire, nos pensées vont vers les Toa et le défi qui les attend sous la surface de Mata Nui. Puisse leur quête être couronnée de succès!"

Traduction des Fans

L'invasion Bohrok de la jungle de Le-Wahi et Le-Koro a causé la perte de nombreux villageois des arbres. Même Toa Lewa a succombé face aux maléfiques Krana ! Mais grâce au courage d'Onua, le Toa de la Terre, Lewa a été libéré, et maintenant les puissants Toa cherchent ensemble le nid des Bohrok sous la surface.

N'oubliant pas les Matoran perdus de Le-Koro, les Toa envoyèrent Nuparu, l'ingénieur d'Onu-Koro, rencontrer secrètement les derniers villageois libres de Le-Koro. Avec le haut-volant Kongu et l'éleveur-oiseaux Tamaru, la libération de Le-Koro fut prévue et un piège rusé préparé pour les Bohrok.

Les braves Kongu et Tamaru menèrent une force de Nuhvok et de villageois contrôlés par des Krana à la frontière de la forêt. Les croyant piégés, les Bohrok se préparèrent à capturer les derniers de Le-Koro – mais se retrouvèrent face à une force de Boxor alors qu'ils sortaient de leur cachette ! Grâce à l'escadron de Boxor de Nuparu et l'élément de surprise, les Krana qui contrôlaient les Bohrok et les Matoran purent être enlevés.

Les Turaga ont lancé une grande fête et célébration pour célébrer la victoire de ce jour. Matau, secoué mais reconnaissant, dit « Finalement, le sombrerêve est terminé. Soleilbrillant Le-Koro et son peuple sont libres ! Tandis que nous reconstruirons, nos pensées seront tournées vers les Toa et le grand défi qu'ils affrontent sous Mata Nui. Qu'ils puissent réussir leur quête ! »

Sauvetage de dernière minute!

Un Pahrak Va observe le village depuis les falaises

Un Matoran de Ga-Koro sauvé par un champion de Koli
Par Takua

Les Matoran de Ga-Koro ont aujourd'hui tenté de démonter le pont flottant qui relie leur village aux rivages du lac Naho afin d'empêcher un essaim de Pahrak d'arriver jusqu'à eux. Mais avant qu'ils aient terminé, la porte de leur village a volé en éclats sous la force des Bohrok, projetant des pierres partout. L'une d'elle a presque atteint Maku, mais elle a été détournée juste à temps par le dernier Matoran que l'on s'attendait à voir dans le village de Ga-Koro : Huki, le champion Koli du village de la pierre.

"Maku est une bonne amie", a précisé Huki après le palpitant sauvetage, "et... j'apprécie beaucoup sa compagnie. Lorsque j'ai vu ce rocher foncer droit sur elle, je n'ai pas réfléchi une seconde. J'ai immédiatement bondi!"

Et ce fut là un bond heureux: non seulement le rocher n'a pas atteint Maku, mais il a aussi détruit le pont, empêchant ainsi les Pahrak d'atteindre le village. Mais pourquoi les Matoran de Po-Wahi étaient-ils là?

"Notre village a subi de graves dommages lors du dernier assaut des Bohrok", a tristement expliqué Turaga Onewa. " Nous sommes venus à Ga-Koro pour y trouver refuge jusqu'à ce que la menace des essaims se soit éloignée - mais nous ne pensions pas arriver en plein siège des Pahrak!"

Après la retraite des Bohrok, les Matoran de Ga-Koro ont commencé à se détendre. Mais pendant combien de temps seront-ils à l'abri du risque? Jala, Capitaine de la Garde de Ta-Koro, invite chacun à la prudence. "Les Pahrak sont obstinés", a-t-il prévenu. "Ils ne renoncent pas facilement. Je crains que le danger ne soit toujours là."

Traduction des Fans

Avec un essaim de Pahrak à leurs portes, les Matoran de Ga-Koro essayèrent aujourd'hui de démanteler le passage flottant menant de leur village à la côte du Lac Naho. Mais avant qu'ils ne puissent finir, la porte fut fracasser par la force des Bohrok, envoyant des fragments de rochers partout. Un faillit toucher Maku, mais fut renvoyé au dernier moment par le dernier Matoran qu'on se serait attendu à voir dans l'aquatique Ga-Koro : Huki, le champion de Koli du village de la Pierre.

« Maku est une bonne amie, » dit Huki après le sauvetage, « et j'… apprécie grandement sa compagnie. Quand j'ai vu le rocher volant vers elle, je n'ai pas eu le temps de penser. J'ai juste frappé ! »

Et ce fut également un coup chanceux, car non seulement la pierre manqua Maku mais elle détruisit également le chemin, empêchant les Pahrak d'atteindre le village. Mais pourquoi les Matoran de Po-Wahi se trouvaient-ils là ?

« Notre village fut fortement endommagé par le dernier assaut des Bohrok, » expliqua tristement Turaga Onewa. « Nous sommes venus à Ga-Koro en quête d'un sanctuaire – mais nous ne nous attendions pas à arriver au milieu d'un siège des Pahrak ! »

Avec les Bohrok en retraite, les Matoran de Ga-Koro ont commencé à se détendre. Mais pendant combien de temps seront-ils en sécurité ? Jala, Capitaine de la Garde de Ta-Koro, appelle à la prudence. « Les Pahrak sont obstinés, » avertit-il. « Ils n'abandonnent pas facilement. Je crains que le danger soit toujours très présent. »

Désastre à Ga-Koro!

Macku saute en sécurité face aux Pahrak attaquants

Raid des Bohrok sur un village flottant
Par Takua

Désastre la nuit dernière lorsque des troupes de Pahrak ont détruit le superbe monument du Toa Gali situé à Ga-Wahi, ravageant la célèbre falaise de Kanohi pour créer un pont reliant la plage au village flottant de Ga-Koro.

"Ce fut terrible", a déclaré Turaga Nokama. "Nos artisans les plus talentueux ont travaillé dur pour créer cette sculpture, et en un instant, il n'en restait plus rien. Pour les Bohrok, toute cette beauté et tout ce travail d'artiste n'étaient qu'un simple obstacle supplémentaire à détruire."

Mais pour Ga-Koro, les ennuis ne faisaient que commencer. À l'aurore, les Pahrak ont traversé le pont, ravageant tout ce qui se trouvait sur leur chemin. Les Boxors de Nuparu se sont lancés contre eux, mais ils se sont retrouvés dans les eaux du lac Naho.

"Mes malheureux Boxors sont conçus pour la terre ferme, pas pour les nénuphars", s'est lamenté Nuparu." Ils ont fait de leur mieux, mais ils sont tout simplement incapables de flotter. Nous avons eu de la chance que Maku et Koru [sic] aient été là pour nous sortir à temps. "L'ingénieur marque une pause. "Peut-être bien qu'en attachant des coquilles creuses sur les côtés et en ajoutant aussi un système à hélices entraîné par pignons..."

Une fois les Pahrak coincés sur un autre nénuphar, les villageois de Ga-Koro ont cru qu'ils étaient hors de danger... jusqu'à ce que des Pahrak Va surgissent soudainement.

Voici l'explication de Turaga Onewa : "Ces Pahrak Va - à Po-Wahi, nous les surnommons les "chiens-cabris" - transportent des Krana supplémentaires pour l'essaim. Ils ont remplacé les Krana des Bohrok par le Krana Vu, qui leur a permis de s'envoler. "

Alors que les Pahrak fonçaient à toute allure vers les villageois et les réfugiés de Ga-Koro blottis les uns contre les autres, une seule question hantait l'esprit des Matoran.

Qui pourrait tenir tête aux Bohrok ?

Traduction des Fans

Le désastre frappa tard la nuit derrière alors qu'une force de Pahrak détruisaient le plus grand monument de Ga-Wahi à Toa Gali, frappant le fameux Kanohi de la falaise pour créer un pont de débris de la plage au village flottant de Ga-Koro.

« Ce fut terrible, » dit Turaga Nokama. « Nos artisans les plus doués ont œuvrés pour créer cette sculpture, et elle a disparu en un instant. Toute cette beauté et ce travail n'étaient qu'un autre obstacle à détruire pour les Bohrok. »

Mais les troubles pour Ga-Koro étaient sur le point d'empirer. Alors que l'aube se levait, les Pahrak traversèrent le pont, brisant tout sur leur chemin. Les Boxor de Nuparu vinrent les les défier, mais se retrouvèrent plongés dans les eaux du Lac Naho.

« Mes pauvres Boxor étaient conçus pour la terre, pas les nénuphars, » se lamente Nuparu. « Ils ont fait de leur mieux, mais c'est juste qu'ils ne flottent pas. Nous avons eu de la chance que Maku et Kotu aient été là pour nous rattraper. » L'ingénieur s'arrêta un moment. « Vous savez, peut-être que si on attachait des coques de noix vidées, et peut-être qu'en ajoutant un système de propulsion… »

Avec les Pahrak sur une autre plateforme, les villageois de Ga-Koro pensaient qu'ils étaient en sécurité… jusqu'à ce qu'un Pahrak Va apparaisse soudainement.

Turaga Onewa expliqua : « Ces Pahrak Va – les chiens de berger, comme on les appelle à Po-Wahi – ils portent des Krana supplémentaires pour l'essaim. Celui-là a remplacé les Krana des Bohrok par des Krana Vu, leur permettant de s'envoler. »

Alors que les Bohrok se ruaient vers les villageois et les réfugiés rassemblés à Ga-Koro, une question était dans l'esprit de tous les Matoran.

Qui pourrait faire face aux Bohrok ?

Après la tempête

Takua défiant la force des Pahrak

La paix revient à Mata Nui
Par Takua

Lorsque les défenseurs de Ga-Koro ont dû combattre l'essaim de Pahrak, tout semblait perdu. Le célèbre monument du village avait été réduit à néant, les constructions de ce dernier n'étaient plus que ruines, et les Boxors qui devaient le protéger gisaient au fond du lac Naho.

Mais l'impossible s'est alors produit. Un éclair lumineux et aveuglant a surgi du sanctuaire de Toa Gali, s'élevant dans les airs tel le faisceau qui avait conduit les Toa sur le rivage de Mata Nui. Cinq autres éclairs ont jailli, et alors qu'ils illuminaient le ciel du matin, les Pahrak… se sont arrêtés.

Sur toute l'île, la fureur destructrice des Bohrok a cessé. Dans les profondeurs de l'île, les Toa ont triomphé des jumelles Bahrag, souveraines des essaims de Bohrok, et ont été transformés par les mystérieux pouvoirs du protodermis.

"Maintenant qu'ils ne sont plus liés aux Bahrag", a expliqué Turaga Vakama, "les Krana que portent les Bohrok ne les contrôlent plus. Seules, ces créatures sont inoffensives."

Turaga Whenua confirme : "Sans la volonté de leurs reines, les Bohrok ne sont plus que des machines incapables de se diriger seules. Mais confiez-leur une tâche, et elles s'empresseront de la réaliser."

L'essaim des Bohrok aide à présent à réparer les dégâts qu'il a lui-même commis ! Tandis que les Matoran réparent leurs villages et leurs maisons avec l'aide de ces nouveaux alliés inattendus, les volontaires recueillent les Krana restants pour les cacher là où ils ne pourront plus nuire. Les Toa sont revenus sous la forme de Toa Nuva, avec de nouveaux pouvoirs et plus puissants que jamais. Il semble bien que la menace de Makuta et des essaims de Bohrok soit enfin levée. La paix est enfin revenue sur l'île de Mata Nui.

C'est tout au moins ce que nous espérons…

Traduction des Fans

Alors que les défenseurs de Ga-Koro faisaient face aux essaims de Pahrak, il semblait que tout était perdu. Le grand monument du village était détruit, ses bâtiments étaient en pièces, et les Boxor envoyé le protéger étaient au fond du Lac Naho.

Mais soudainement, quelque chose d'incroyable arriva. Une lumière aveuglante arriva de l'autel de Toa Gali, brillant comme le premier signal qui avait amené les Toa sur les côtes de Mata Nui. Cinq autres apparurent et le rejoignirent, et alors qu'ils illuminaient le ciel du matin, les Pahrak… s'arrêtèrent.

Dans toute l'île, la destruction des Bohrok s'arrêta. Dans les profondeurs, les Toa avaient triomphé sur les Bahrag, les dirigeantes jumelles des Nids Bohrok, et avaient été transformés par le mystérieux pouvoir du protodermis.

« Sans leurs liens avec les Bahrag, » expliqua Turaga Vakama, « les Krana portés par les Bohrok ne les contrôlent plus. Par elles-mêmes, les créatures sont innoffensives. »

Turaga Whenua approuve. « Sans la volonté des reines, les Bohrok sont comme des machines, sans volonté propre. Mettez-les sur un projet, cependant, et ils l'accompliront avec hâte.”

Maintenant, l'essaim aide à causer les dommages qu'il a causé ! Alors que les Matoran réparaient leurs villages et leurs foyer avec l'aide de ces nouveaux alliés improbables, les volontaires collectent les Krana restants, les cachant pour qu'ils ne posent plus de problèmes. Les Toa sont revenus comme Toa Nuva, avec des pouvoirs encore plus grands qu'avant. Il semble que la menace de Makuta et des essaims Bohrok a finalement pris fin. La paix est finalement venue sur l'île de Mata Nui.

Ou du moins, nous l'espérons…

Vol du feu

Tahnok-Kal

Le symbole des Toa Nuva a été volé !
Par Takua

Alors que nous pensions que la menace des essaims était finalement écartée, un nouveau danger a émergé des ténèbres. Lors d'un raid audacieux dans le village de Ta-Koro, le symbole du pouvoir de Tahu Nuva a été volé et avec lui le contrôle des Toa sur le feu.

Le voleur s'est approché furtivement du Ta-Suva et a immobilisé les Matoran qui faisaient le guet avec une sorte de champ électrique. Pendant que la garde de Ta-Koro observait sans pouvoir intervenir, la créature - apparemment un Bohrok, mais pourtant beaucoup plus puissant que tous ceux que nous avons rencontrés jusque-là - a dérobé le symbole de Tahu et s'est enfui.

« Je me suis rarement senti aussi impuissant », a déclaré le capitaine des gardes Jala, « que lorsque cette.... chose s'est postée devant moi en tenant le symbole de Tahu et que je n'ai rien pu faire pour l'arrêter ».

Tahu Nuva a, semble-t-il, bloqué la progression de la bête, mais elle lui a assené une pluie de pierres. Le soulagement de l'assistance à l'arrivée des Toa s'est changé en désarroi lorsque le puissant Tahu a appelé ses énergies élémentaires....et s'est retrouvé coincé sous les décombres ; sa flamme n'étant finalement pas apparue.

Que présage l'apparence de cette terrible nouvelle créature pour Mata Nui et qu'est devenu le Toa Nuva du feu ?.

Traduction des Fans

Juste alors que nous pensions la menace des essaims achevée, un nouveau danger émergea des ténèbres. Dans un raid osé à Ta-Koro, le symbole de pouvoir de Tahu Nuva a été volé, et avec lui le contrôle du Toa sur l'élément du Feu.

Le voleur s'approcha de Ta-Suva discrètement, incapacitant les Matoran de garde avec une sorte de champ électrique. Alors que la Garde de Ta-Koro observait, impuissante, la créature – ressemblant à un Bohrok, mais beaucoup plus puissant que n'importe lequel rencontré auparavant – prit le symbole de Tahu de l'autel et partit.

« Je me suis rarement senti si impuissant, » dit le Capitaine de la Garde Jala, « que lorsque cette… chose était à me narguer avec le symbole de Tahu, et je ne pouvais rien faire pour l'arrêter. »

Tahu Nuva apparut pour bloquer le chemin de la créature, mais elle fit tomber une pluie de pierres sur lui. La soulagement des spectateurs se transforma en consternation lorsque Tahu invoqua ses énergies élementaires – et fut enfoui sous les décombres alors que son pouvoir échouait à être invoqué.

Qu'est-ce que l'apparition de cette terrible nouvelle créature annonçait pour Mata Nui, et qu'était devenu le Toa Nuva du Feu ?

Privés de leurs éléments

Takua et Jaller avec Tahu sans pouvoirs

Les Toa Nuva à la poursuite des voleurs de symboles
Par Takua

Le vol du symbole de Tahu Nuva n'était que le début. Chaque village de Mata Nui a été victime d'un raid similaire, laissant dans son sillage des Toa diminués. Kopaka Nuva était pratiquement perdu au fond d'un gouffre, Tahu Nuva s'est retrouvé enterré sous des monceaux de pierres et Gali Nuva a été entraînée par une vague géante qu'elle avait soulevée peu de temps avant. Lewa, Onua et Pohatu ont également subi des afffronts de la part des mystérieux Bohrok Kal.

« Je suis tombé d'un arbre ! », se lamentait Lewa Nuva plein d'amertume. « Moi, vous vous rendez compte ! J'ai pratiquement fini enfoncé jusqu'au cou dans ce marécage puant. Stupides bestioles ! ».

« Cela n'a pas été une partie de plaisir » fut le seul commentaire de Pohatu Nuva. « Franchement, mieux vaut ne plus jamais en parler. »

Au moment de se lancer à la poursuite des Bohrok Kal, certains Toa étaient plus introspectifs. « Nos pouvoirs ont été décuplés au contact des Bahrag », disait Onua Nuva d'un ton songeur, « mais ils ont également été enchaînés à ces symboles en quelque sorte. Maintenant qu'ils ont été volés, nous avons également perdu nos pouvoirs. Voilà un sujet bien gênant sur lequel nous devons méditer. »

« Heureusement, même s'ils ont perdu une partie de leur vigueur, nos masques nous sont toujours utiles », a ajouté Gali Nuva. « Les Turaga pensent que l'événement qui nous a transformés et a créé nos symboles a peut-être également produit de nouveaux Kanohi. Lorsque nous suivrons les créatures qui ont volé nos pouvoirs, nous rechercherons ces Kanohi Nuva en espérant qu'ils nous donneront la force de protéger nos villages une fois encore. »

Traduction des Fans

Le vol du symbole de Tahu Nuva n'était que le commencement. Tous les villages de Mata Nui ont été victime d'un raid similaire, et tous les Toa avaient été similairement diminués. Kopaka Nuva fut presque perdu dans un gouffre, Tahu Nuva se retrouva enfoui sous des pierres, et Gali Nuva fut emportée par une vague géante qu'elle avait invoqué quelques instants auparavant. Lewa, Onua et Pohatu avaient également souffert de nombreuses indignités à cause du travail des Bohrok-Kal.

« Je suis tombé d'un arbre ! » dit Lewa Nuva, énervé. « Moi, parmi tous ! J'ai presque failli briser la nuque dans le marais en bas. Stupides insectes. »

« Ce n'était pas amusant, » fut le seul commentaire de Pohatu Nuva. « Franchement, je préferais ne pas en parler plus. »

Alors qu'ils partaient à la poursuite des Bohrok-Kal, certains des Toa étaient plus introspectifs. « Nos pouvoirs ont grandement augmenté dans le nid des Bahrag, » médita Onua Nuva, « mais ils ont aussi été liés à ces symboles. Maintenant, avec le vol de l'un, nous avons perdu l'autre. C'est quelque chose de peu confortable à penser. »

« Heureusement, même s'ils ont perdu leurs couleurs, nos masques fonctionnent toujours, » rapporta Gali Nuva. « Les Turaga pensent que l'événement qui nous a transformé et a créé nos symboles pourrait aussi avoir apporter de nouveaux Kanohi sur Mata Nui. En suivant les créatures qui nous ont volé nos symboles, nous chercherons ces Kanohi Nuva en espérant qu'ils nous donneront la force de protéger nos villages de nouveau. »

Épreuve de force dans le désert

Désastre dans les sables pour les Toa Nuva
Par Takua

Les Toa avaient suivi la piste des voleurs de symboles dans tout Mata Nui, pour finalement revenir à l'étendue sablonneuse de Po-Wahi. Au cœur du désert, ils rattrapèrent enfin les mystérieux Bohrok Kal.

La ruse brillait dans les yeux des créatures. Leurs carapaces luisantes portaient des motifs reptiliens entourant d'étranges symboles. Ils levèrent leurs boucliers et, stupéfaction, parlèrent !

« Nous sommes les Bohrok Kal », dit l'un d'eux, d'une voix semblable au son du métal raclant la roche. « Nous cherchons Cahdok et Gahdok, reines des essaims. »

« Dites-nous où vous avez caché les Bahrag et écartez-vous de notre chemin », déclara un autre, « Nous ne voulons pas affronter des ennemis sans défense. »

Rendu furieux par leur ton, Lewa Nuva s'élança, mais l'impulsif Toa de l'air se retrouva cloué sur place par la force magnétique du Gahlok Kal. Onua Nuva essaya de mettre fin à la bataille d'un seul souffle, mais le plasma du Pahrak Kal le tint en échec. Lorsque Tahu Nuva tenta de protéger son compagnon Toa avec le masque sacré du bouclier, la force de la gravité du Nuhvok Kal l'envoya s'écraser au sol. Les Bohrok Kal concentrèrent alors tous leurs pouvoirs sur les héros de Mata Nui.

Lorsque les Toa Nuva revinrent à eux, les créatures étaient parties.

« Encore un de ces regardez-où-vous-mettez-les-pieds, pas vrai ? », déclara Lewa Nuva. « Je crois que je suis toujours mordu des arbres. Stupides bestioles ! »

Comme à l'accoutumée, Kopaka Nuva était d'humeur glaciale. « S'ils libèrent les Bahrag, les essaims vont retourner à leur mission. Nous ne pouvons laisser faire ça. »

« Les Bohrok Kal étaient unis pour nous affronter, alors que nous étions divisés », ajouta tristement Gali Nuva. « Voilà justement ce que je redoutais lorsque nous avons suivi des chemins séparés. Aussi puissants que nous soyons devenus, c'est dans l'union que réside notre véritable force. »

À présent, la quête des Toa Nuva est véritablement désespérée. Ils doivent retrouver les Bahrag, vaincre les Bohrok Kal et mettre fin à la menace des essaims une fois pour toute – tout cela sans l'aide de leurs pouvoirs élémentaires !

Traduction des Fans

Les Toa ont pisté les voleurs de leurs symboles sur tout Mata Nui, finissant par retourner dans les étendues sableuses de Po-Wahi. Au plus profond du désert, ils finirent par rattraper les mystérieux Bohrok-Kal.

Les yeux des créatures brillaient d'une intelligence rusée. Leurs armures étincelantes portaient des marques reptiliennes entourant d'étranges symboles. Ils levèrent leurs boucliers et, incroyablement, ils parlèrent !

« Nous sommes les Bohrok-Kal, » dit l'un d'entre eux d'une voix métallique. « Nous cherchons Cahdok et Gahdok, les reines de l'essaim. »

« Dîtes-nous ou vous avez caché les Bahrag puis écartez-vous, » dit un autre, « Nous ne souhaitons pas blesser des ennemis impuissants. »

Mis en colère par leur ton, Lewa Nuva sauta dans l'action, mais l'impulsif Toa de l'Air se retrouva cloué sur place par la force magnétique de Gahlok-Kal. Onua Nuva essaya de finir la bataille en un coup, mais le Plasma de Pahrak-Kal le retînt. Alors que Tahu Nuva essayait de protéger ses frères Toa avec le Masque de la Protection, la maîtrise de la gravité de Nuhvok-Kal l'envoya s'écraser au sol. Ensuite, les Bohrok-Kal lancèrent la pleine force de leurs pouvoirs contre les héros de Mata Nui.

Quand les Toa Nuva s'éveillèrent, les créatures étaient partis.

« C'était une de ces choses où il aurait mieux valu regarder avant de sauter, n'est-ce -pas ? » dit Lewa Nuva. « Je suppose que je suis toujours en colère pour l'arbre. Stupides insectes. »

Comme on pouvait le prévoir, Kopaka Nuva était d'humeur froide. « S'ils libèrent les Bahrag, les essaims reprendront leur mission. Nous ne pouvons permettre cela. »

« Les Bohrok-Kal nous ont affronté ensembles, alors que nous étions seuls, » dit tristement Gali Nuva. « C'est ce que je craignais lorsque nous nous sommes séparés. Aussi puissants que nous soyons devenus, c'est dans notre unité que notre vraie force repose. »

Maintenant, la quête des Toa est devenue encore plus désespérée. Ils doivent trouver les Bahrag, vaincre les Bohrok-Kal et mettre fin pour de bon à la menace des essaims – le tout sans l'aide de leurs pouvoirs élémentaires !

La défaite des Bohrok Kal

Les Toa Nuva à nouveau vainqueurs !
Par Takua

Lorsque les Toa atteignirent le repère [sic] des Bahrag, les Bohrok Kal étaient déjà arrivés – et repartis : ils avaient littéralement fondu et traversé le sol pour atteindre la caverne située en dessous et où les reines avaient été emprisonnées depuis leur défaite. Chose étrange, les Bahrag étaient gardées par les exo-Toa. Comment et pourquoi les exo-Toa s'étaient retrouvées là resterait à jamais un mystère, car les puissantes armures furent rapidement balayées par la puissance des Bohrok Kal.

Pour libérer les reines, les Bohrok Kal devaient toucher Cahdok et Gahdok avec leur Krana Xa Kal et placer les symboles Nuva qu'ils avaient dérobés sur le cube se trouvant au centre de la caverne. Lorsque les Toa Nuva arrivèrent, les Kal avait déjà accompli la première partie de leur tâche !

Aussitôt, les Toa Nuva eurent recours à leur arme secrète : le Vahi, masque sacré du temps. Il est particulièrement dangereux d'utiliser le Vahi : Tahu savait que s'il en perdait le contrôle, les éléments risquaient de se déchaîner. Le temps ralentit, mais les Bohrok Kal étaient protégés par un champ d'énergie puissant et impossible à percer. Les Toa Nuva tentèrent alors une dernière manœuvre : ils concentrèrent leur énergie à travers leurs symboles, visant directement les Kal.

Alimentés par la puissance élémentaire des Toa, les pouvoirs des Bohrok Kal échappèrent à tout contrôle, détruisant ces carapaces vides ou les réduisant à l'impuissance. Les Krana Kal vivaient encore, mais sans leurs hôtes Bohrok, ils n'étaient plus une menace. Les Bahrag étaient toujours emprisonnées, et les essaims ne seraient pas libérés encore cette fois.

Lorsque les Toa Nuva récupérèrent leurs symboles, ils sentirent leurs pouvoirs les traverser une nouvelle fois. Ils reprirent le chemin de la surface afin de rejoindre leurs villages. Une fois de plus, la menace qui pesait sur Mata Nui avait été écartée !

Traduction des Fans

Le temps que les Toa atteignent le nid des Bahrag, les Bohrok-Kal étaient déjà arrivés – et partis. Ils avaient fondu le sol pour accéder à la grotte en-dessous, où les Reines étaient piégées depuis leur défaite. Étrangement, les Bahrag étaient gardés par les Exo-Toa. Comment et pourquoi les Exo-Toa étaient arrivés ici est et restera un mystère, les puissantes armures ayant été rapidement vaincues par la force des Bohrok-Kal.

Pour libérer les Reines, les Bohrok-Kal devaient toucher Cahdok et Gahdok avec leur Krana Xa-Kal et placer les Symboles Nuva volés sur le cube au centre de la caverne. Lorsque les Toa Nuva arrivèrent, les Kal avaient déjà accompli la première partie de leur tâche !

Les Toa Nuva utilisèrent rapidement leur arme secrète : le Vahi, le Grand Masque du Temps. Utiliser le Vahi est très dangereux, et Tahu savait que s'il perdait le contrôle, cela pourrait signifier la fin de toute la réalité. Le temps ralentit, mais les Bohrok-Kal étaient protégés par un puissant champ d'énergie et ne pouvaient être blessés. Agissant rapidement, les Toa Nuva firent un dernier pari et canalisèrent leur énergie par leurs symboles, directement dans les Kal.

Alimentés par la force élémentaire des Toa, les pouvoirs des Bohrok-Kal devinrent incontrôlables, incapacitant ou détruisant leurs armures. Les Krana-Kal survécurent, mais sans leurs hôtes Bohrok, ils ne sont plus une menace. Les Bahrag restèrent emprisonnés, et les Essaims ne seront pas libérés ce jour.

Lorsque les Toa Nuva reprirent leurs symboles, ils sentirent leurs pouvoirs leur revenir. Ils se firent un chemin jusqu'à la surface et se préparèrent à retourner à leurs villages. Une autre menace pour Mata Nui avait été évitée !

Le Jour du Baptême

Hewkii sous sa forme reconstruite

En l'honneur des héros de Ga-Koro
Par Takua

Mata Nui a accordé un immense privilège à son peuple. Grâce aux enseignements des Turaga, les Matoran ont été transformés : ils sont devenus plus forts et plus agiles et sont capables de défendre encore mieux leurs villages. Alors que tous les villageois de Mata Nui se réunissaient autour du Kini-Nui, les Turaga ont fait une importante déclaration.

« Braves Matoran », commença Nokama. « Vous avez traversé cette période de conflits avec courage, esprit et solidarité. Nous souhaitons tout particulièrement rendre hommage à ceux qui se sont opposés aux Bohrok au cours de l'ultime bataille contre les essaims. Au cœur des ténèbres, vous étiez la flamme qui nous a guidés. »

Vakama leva son sceptre. « Les défenseurs de Ga-Koro vont recevoir une distinction. Tout comme les Toa sont devenus les Toa Nuva, ces héros recevront de nouveaux noms lorsque leurs hauts-faits seront relatés dans les chroniques. »

Jala fut le premier à être appelé. « Capitaine de la Garde de Ta-Koro », déclara Vakama avec fierté. « Ta valeur et ton dévouement sont un exemple pour tous. Lorsque ton nom sera gravé sur le Mur de l'Histoire, pour tous tu seras désormais Jaller. »

Sous les applaudissements de la foule, Huki, de Po-Koro, et Maku, de Ga-Koro, reçurent également de nouveaux noms. Pour la bravoure dont ils avaient fait preuve à Ga-Koro, ils seraient désormais connus sous les noms de Hewkii et Macku.

Enfin, Vakama appela un dernier nom. « Chroniqueur Takua… »

Votre humble serviteur fit un pas en avant, tremblant d'émotion. Quel honneur de recevoir un nom des sages et nobles Turaga!

« Inscrit ces noms sur le Mur de l'Histoire, car tel est ton devoir », déclara sévèrement Vakama. “Et tâche de ne pas faire d'erreur. »

L'heure est à présent à la fête et aux réjouissances. Des Matoran venus des quatre coins de Mata Nui se réunissent à Po-Koro pour échanger cadeaux et marchandises, ainsi que pour s'affronter au cours des joutes du village. Après avoir longuement consulté Pohatu Nuva, Turaga Onewa a annoncé que la nouvelle forme de Koli pratiquée à Ga-Koro serait désormais le sport officiel de Po-Koro, le Kolhii.

Quant à Takua le Chroniqueur qui, semble-t-il, devra se contenter de son seul nom, lui aussi a tenu sa petite cérémonie de baptême. À compter de ce jour, chaque fois que ses exploits seront relatés sur le grand Mur de l'Histoire, le fidèle Puku, crabe d'Ussal, portera le nom de Pewku.

Voilà.[notes 2]

Traduction des Fans

Mata Nui a fait un grand don à son peuple. Grâce aux enseignements des Turaga, les Matoran ont été transformés, devenant plus fort et plus agile, plus capable de défendre leurs villages. Alors que tous les villageois de Mata Nui se rassemblaient autour de Kini-Nui, les Turaga ont fait une annonce monumentale.

« Braves Matoran, » commença Nokama. « Vous avez passé un temps de défi avec courage, esprit, et unité. Nous souhaitons spécialement donner notre reconnaissance à ceux qui ont tenu face aux Bohrok durant la bataille final contre les essaims. Face aux ténèbres, vous êtes un faisceau de lumière pour nous tous. »

Vakama leva son sceptre. « Les défenseurs de Ga-Koro recevront un honneur spécial. Tout comme les Toa sont devenus les Toa Nuva, ces héros gagneront de nouveaux noms lorsque leur histoire sera gravée dans les chroniques. »

Jala fut le premier à être appelé. « Capitaine de la Garde de Ta-Koro, » déclara fièrement Vakama. « Ta valeur et ton dévouement à ton devoir sont un exemple pour tous. Quand ton nom sera inscrit sur le Mur de l'Histoire, tu seras connu comme Jaller. »

Sous les applaudissements de la foule, Huki de Po-Koro et Maku de Ga-Koro reçurent également de nouveaux noms. Pour leurs exploits à Ga-Koro, ils seront connus comme Hewkii et Macku.

Finalement, Vakama appela un dernier nom. « Chroniqueur Takua... »

« Inscrit ces noms sur le Mur de l'Histoire, comme c'est ton devoir, » dit Vakama d'un ton sévère. « Et essaye de les écrire correctement. »

Maintenant est venu le temps de grandes festivités et célébrations. Les Matoran de tout Mata Nui se rassemblent à Po-Koro pour échanger des cadeaux et des biens pour jouer dans les tournois des villages. Après une longue consultation de Pohatu Nuva, Turaga Onewa a annoncé que la nouvelle forme de Koli, jouée avec les cannes à pêche de Ga-Koro, deviendra la forme officielle du Kolhii à Po-Koro.

Et pour Takua le Chroniqueur, qui semble devoir rester à jamais Takua le Chroniqueur, il a également tenu une petite cérémonie du nom. À partir de ce jour, lorsque ses exploits seront écrits sur le grand Mur de l'Histoire, la loyale crabe Ussal Puku sera connue sous le nom de Pewku.

Diffusion

Cette section a besoin d'être éditée pour être étendue.

Notes

  1. Cette phrase est absente de la version officielle française, mais est présente dans la version anglaise ; la traduction de cette phrase présentée ici a été effectuée par les fans.
  2. Cette dernière ligne n'est présente qu'en version française officielle.

Voir Aussi


TimelineNav.png 2001-2003 Mur de l'Histoire (BIONICLE.com)
2007 Rêves de Destruction | Dans l'Obscurité | Le Blog des Toa Nuva
2008 Les Chroniques de Mutran | Sombre Miroir | Fédération de la Crainte | La Guerre du Destin | Résidents des Ténèbres | Frères d'Armes | Le Blog de Takanuva
2009 L'Empire des Skrall | Le Règne des Ombres | L'Énigme des Grands Êtres
2010 La Saga de Mata Nui | L'Épopée de Sahmad | La Quête d'Hier | Les Pouvoirs en Place