Ver Souterrain

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher
BIONICLE Logo 01.png

« Le Toa de la Terre avait entendu parler de ces créatures mais avait cru que ce n'étaient que des légendes Matoran. Ceux qui minaient du Protodermis, la substance à partir de laquelle tout sur Mata Nui était construit, parlaient parfois des grands vers à tentacules qui vivaient dans les tunnels d'Onu-Wahi. »
— Pensées de Toa Nuva Onua, L'Histoire des Masques

Ver Souterrain
SansImage.png
Rahi
StatutInconnu
LocalisationOnu-Wahi (anciennement), Spherus Magna

Les Vers Souterrains [f] (engl : Subterranean Worm) sont de grands Rahi à tentacules.

Histoire

L'espèce des Vers Souterrains fut créée par les Makuta en utilisant des Virus et du Protodermis Liquide afin qu'ils soient une des espèces de Rahi peuplant l'Univers Matoran.

Après le Grand Cataclysme, des Vers Souterrains migrèrent à travers la Grande Barrière vers la nouvelle île de Mata Nui. Ils s'installèrent dans les profondeurs d'Onu-Wahi pour un millénaire, et étaient parfois vus par des Mineurs Onu-Matoran.

Lorsque Toa Nuva Onua et Turaga Whenua recherchaient des Kanohi Nuva sous terre, ils rencontrèrent un Ver Souterrain. Onua le vainquit en utilisant ses Chenilles Sismiques pour créer un gros bruit, ce qui fit mal au Ver Souterrain à cause de son ouïe sensible. Le Ver Souterrain battit alors en reraite.

Lorsque les Toa Nuva libérèrent les Bohrok, les Vers Souterrains migrèrent vers Metru Nui.

Après la destruction du Robot Grand Esprit, les Vers Souterrains survivants migrèrent vers Spherus Magna.

Capacités et Traits

Les Vers sont immenses (jusqu'à 12 pieds de long, soit 3,7 mètres), possèdent des tentacules, sont blanc terreux, et n'ont pas d'yeux. Ils ont six longues griffes épineuses qui peuvent être utilisées comme des fouets[1]. Il semble qu'ils se dirigent grâce au son, ce qu'Onua utilisa à son avantage. On raconte également qu'ils se nourriraient de Protodermis.

Anecdotes

Références