Le Blog de Takanuva

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher

Page Parente : Sérials

« Le Blog de Takanuva » aurait besoin d'être édité.

Les actions suivantes doivent être effectuées : Vérifier la traduction de la Série Web dans le détail


Le Blog de Takanuva est un sérial en ligne qui a été publié sur BIONICLE.com en 2008. Il détaille les événements arrivés suite à l'arrivée de Takanuva à Karda Nui et immédiatement après le réveil de Mata Nui, racontés par Takanuva.

Le Blog de Takanuva
Drapeau Royaume-Uni.png
2008
Greg Farshtey

Entrées

1er Juillet

Je m'appelle Takanuva, Toa de la Lumière. Hier ? Le mois dernier ? L'année dernière ? J'ai voyagé à travers d'autres dimensions à la recherche de Karda Nui. Cette mission m'avait été confiée par l'Ordre de Mata Nui, qui m'avait donné une information vitale à partager avec les Toa Nuva. Malheureusement, le masque dont la puissance m'a lancé dans l'espace interdimensionnel était endommagé ; ce qui a rendu mon voyage plus pénible que prévu. J'espère que mon prochain arrêt se fera dans mon univers.

3 juillet

Je vois un point de lumière à l'horizon. Après avoir pris trois fausses pistes, je peux toujours espérer que cette fois-ci, il s'agit bien de Karda Nui. Luttant contre les courants de l'espace interdimensionnel, je me dirige vers l'endroit. C'est un autre portail s'ouvrant sur une autre réalité. Désespéré, j'y plonge. De l'autre côté, j'atterris durement sur une petite île faite de boue. Tout autour de moi, de l'eau trouble et une végétation étrange. Ai-je trouvé Karda Nui, le centre de l'Univers, ou simplement un autre monde étrange qui n'est pas le mien ?

7 juillet

Me voilà dans des marais chargés de brumes. De temps en temps, j'aperçois une nageoire ou une tentacule briser la surface de l'eau boueuse, mais je ne vois pas beaucoup d'autres Rahi aux alentours. Suis-je bien là où je devrais être ? A l'aide de ma nouvelle puissance de vol, je m'élève dans les airs. C'est de là que je la vois – une Toa de l'Eau menacée par une monstruosité squelettique blafarde. Je ne sais pas s'il s'agit de Gali, mais je peux reconnaître un Toa en danger quand j'en vois un. Voyons si je peux y jeter un peu de lumière à l'aide de ma Lance de Puissance !

10 juillet

Une explosion de Lumière a arrêté les menaces de la créature. Je m'attendais à une attaque, un hurlement de rage de sa part, ou alors à une réaction qui ne m'aurait pas plu du tout. Au contraire, l'expression sur sa face était de… tristesse et de résignation. Comme si elle savait que j'allais venir, et qu'elle espérait toujours que je n'intervienne pas. Ensuite, elle s'est laissée dériver dans la boue comme un esprit et a disparu. Où que je sois…c'est un endroit vraiment très étrange.

14 juillet

En utilisant ma nouvelle capacité à voler (le résultat d'un virus Makuta auquel j'ai été exposé dans un univers parallèle), je me rendai auprès de la Toa qui se remettait sur pieds. En me rapprochant du Toa, j'ai réalisé que malgré son aspect différent, il s'agissait bien de Gali. Et, malgré mon allure, elle m'a reconnu. « Que fais-tu ici ? » dit-elle, en même temps que je lui demandai si tout allait bien. Je lui expliquai que l'histoire était trop longue a raconter, et que nous devions absolument retrouver les autres : ils devaient savoir à quel danger ils allaient faire face !

17 juillet

Gali m'a regardé comme si elle me voyait pour la première fois. « Que t'est-il arrivé ? », demanda-t-elle. « Ta cuirasse… ton masque… et c'est moi, ou tu as grandi ? » Ma cuirasse et mon masque s'étaient, je le savais déjà, bien assombris. C'était un effet secondaire de l'attaque de la sangsue de l'Ombre sur Metru Nui. Mais, avais-je vraiment grandi ? Oui, je crois bien que oui, bien que je ne comprenais pas trop pourquoi. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Est-ce que je continuerais à grandir ? Un Turaga devrait connaître les réponses, mais il n'y en avait pas aux alentours. Comme dans beaucoup trop de missions auxquelles j'avais participées ces derniers temps, je vais devoir apprendre sur le tas.

21 juillet

Gali était prête à partir chercher les autres Toa mais, avant cela, il me restait quelque chose à faire. J'ai détaché le cadran solaire que je portais et je l'ai placé sur le sol boueux. J'ai braqué un rayon de soleil vers lui, l'ombre indiquait l'Est. « Ok, je continue par là, » dis-je. Gali, perplexe, me regarda. « C'est le cadran solaire que Lewa a récupéré sur l'île de Mata Nui ? Comment est-il devenu si petit ? Et tu t'en sers pour quoi ? » C'étaient des questions auxquelles je pouvais au moins répondre.

24 juillet

« Tu as entendu parler de l'Ordre de Mata Nui, » dis-je à Gali. « Ils m'ont dit que tu savais. Ils m'ont rétréci le cadran solaire et me l'ont donné. Quand je l'illumine, il indique l'endroit où le Grand Esprit peut-être réveillé. » Gali me regarda comme si j'avais grandi de deux têtes…Et vu la tournure des choses, je n'aurais pas eu de mal à la croire. Elle allait me demander si j'étais vraiment sûr que ça allait, quand, tous deux, nous avons aperçu une lueur orange venait de l'est. Elle se rapprochait rapidement de nous, et ma face ténébreuse me poussa à préparer l'attaque. Cela devenait de plus en plus difficile de résister à ces pulsions – et, peut-être que dans ce cas précis, elles s'avéraient exactes. Après tout, je ne connaissais pas de Toa orange…

28 juillet

J'étais prêt à n'importe quoi et un personnage orange s'est approché, volant à une vitesse dangereusement élevée. Gali, quant à elle, regardait impassiblement ce nouveau venu. Elle mit une main sur mon bras, signalant que tout allait pour le mieux. Et, en fait, le nouveau venu n'était autre que Pohatu, bien qu'il ne ressemblait pas beaucoup au Toa de Pierre dont je me souvenais.

Il me regarda un moment de haut en bas, et finit par dire : « Je ne peux pas dire que le changement de couleur me plaise vraiment. »

« Tu peux parler, » répondit-je. « Tu es orange. »

« Oui, mais ça me va bien à moi, » répondit Pohatu en rigolant.

31 juillet

Pohatu, Gali et moi volions en direction de l'Est, vers l'endroit où mes deux amis disaient qu'on pouvait retrouver les Toa Nuva. En route, ils m'ont raconté ce qui s'était passé – leur arrivée à Karda Nui, la découverte des Makuta, et la révélation qu'ils avaient eu en transformant les Matoran de Lumière en Matoran de l'Ombre. La dernière nouvelle me rendit malade. Je savais alors que j'avais dû être un Matoran de Lumière dans le passé, même si ces mémoires étaient bloquées. J'avais probablement travaillé aux côtés de certains des Matoran que les Makuta avaient corrompus. C'est à cet instant que j'ai juré, quoiqu'il arrive – et même si cela signifiait que Mata Nui resterait endormi, et cela au prix de ma propre vie – que je ferais tout en mon pouvoir pour guérir les Matoran de l'Ombre.

4 août

Nous n'avions volé que quelques minutes quand Gali vit quelque chose en bas. Un moment après, je les aperçus – une demi-douzaine d'insectoïdes, d'environ deux mètres faisaient du rase-mottes sur les Marais. Chacun était muni de quatre bras avec de vilains dards aux extrémités. « C'est quoi ces bêtes-là ? » demandai-je.

« J'ai entendu quelqu'un les appeler Niazesk, » répondit Pohatu. « Les petits chouchous des Makuta qui ont été transformés je ne sais comment en d'énormes bêtes nuisibles que tu vois. Mieux vaut ne pas s'en approcher, elles sont – »

Un bourdonnement furieux l'interrompit. Les Niazesk nous avaient aperçus et venaient dans notre direction !

7 août

« On n'a pas le temps pour ça, » grogna Pohatu. Il utilisa sa puissance pour abattre des blocs de pierre sur les Niazesk s'approchant. Mais ils savaient sacrément bien voler et ont échappé à son attaque. Gali en descendit un d'une rafale d'eau, seulement, ils se rapprochaient sérieusement ! Personne n'avait besoin de me dire que la piqûre de l'un d'entre eux ferait plus de mal que les démangeaisons. J'ai alors commencé à baisser ma lance pour leur envoyer une explosion de lumière…puis, j'ai pensé, et si cela n'était pas assez puissant ? Et si un ou deux pouvaient passer et que Pohatu ou Gali se faisait toucher ? J'ai pris ma décision…et levé mon bras droit pour invoquer la puissance de l'Ombre.

11 août

J'ai lancé une bouffée d'obscurité totale aux Niazesk venant à ma rencontre. Ça les a touchés comme un mur de bêton ! Ils ont tourné, chancelé, puis ont finalement plongé vers les marais. Je me suis tourné vers Pohatu et Gali, m'attendant à être félicité d'avoir gagné la bataille. A la place, leurs yeux montraient de la peur. « Qu'est-ce…que…c'était ? » demanda Pohatu, pointant son arme alors qu'il me posait la question !

« Il y a eu quelques…changements, » répondit-je.

« je vois ça, » répondit Pohatu. « Je me demandais si le Makuta de Metru Nui vivait encore, et, si oui, où il était allé – maintenant, je suppose que je le sais ? »

14 août

« Tu es fou ? » dis-je à Pohatu en le regardant fixement. « Tu crois que je suis un Makuta ? »

« Et bien, tu n'as pas vraiment une tête de Toa de Lumière, » répondit le Toa de Pierre, son arme toujours pointée sur moi. « Et, on s'est tous déjà fait avoir par les Makuta. »

Gali regarda de Pohatu à moi. Même elle, avait maintenant l'air de s'en douter – et qui pouvait lui en vouloir ? J'avais grandi et ma cuirasse était passée du blanc et or au blanc et gris. Franchement, si j'avais été un Makuta essayant de se faire passer pour un Toa de Lumière, ce n'était pas gagné !

Je me suis cassé la tête à essayer de prouver que j'étais moi-même (essaye une fois, ce n'est pas facile). Je pouvais utiliser mes puissances lumineuses, mais Pohatu pourrait penser qu'il s'agissait d'une illusion à la Makuta. Je pouvais utiliser le pouvoir de mon masque pour qu'il ait confiance en moi, mais j'avais le sentiment qu'à la seconde où il sentirait son humeur se transformer, il exploserait.

« Si tu es vraiment Takanuva, alors je suis désolé, » dit Pohatu. « Mais si tu ne l'es pas, nos vies ne valent pas un Widget. Aussi, je te donne jusqu'à 10 pour m'expliquer pourquoi je ne devrais pas t'expulser hors de l'Univers. 1…2…3… »

18 août

« 6…7…8…9… »

« C'est quoi, un Toa ? » criai-je soudain.

Pohatu s'arrêta dans son compte à rebours, perplexe dans son regard. « Qu'est-ce que ça veux dire ? »

« La première fois que tu t'es réveillé sur Daxia, » dis-je, les mots sortant de ma bouche comme une avalanche. « On t'a dit que tu étais un Toa, et ta réponse fut, « C'est quoi, un Toa ? » Il n'y avait pas de Makuta par là, aussi comment pouvait-on savoir ce que c'était ? »

« Il reste un problème, » dit Pohatu. « Tu n'y étais pas non plus. »

« Mais j'ai tout vu, » insistai-je. « J'ai vu ta création, ton entraînement, j'ai vu l'équipe combattant les avohkah ici. Et j'ai vu la tempête… C'est pourquoi je suis ici. »

Une idée me vint à l'esprit. Je me tournai alors vers Gali. « Tu te souviens, l'an dernier, quand j'étais toujours Takua le Chroniqueur ? Tu avais fabriqué un lien spirituel avec moi me permettant de voir tout ce que tu voyais quand tu combattais le Makuta. Tu crois que tu peux encore le faire ? »

« Je… Je ne sais pas, » dit Gali.

« Ne le fais pas, » dit Pohatu. « Les Makuta raffoleraient de s'infiltrer dans tes pensées. »

« Il faut qu'elle le fasse, » dis-je. « C'est le seul moyen. Il faut qu'elle regarde dans mon esprit, et si elle n'aime pas ce qu'elle voit… Tu n'auras qu'à me tuer, juste là. »

21 août

Toa Gali ferma les yeux. Peu après, je ressentais la sensation unique de son esprit cherchant à entrer en contact avec le mien. Pendant un court instant, je pouvais me voir avec ses yeux (ce qui est assez troublant – je n'avais pas réalisé à quel point j'avais changé). Puis, je sentis le lien céder, alors qu'elle s'éloignait. Pohatu tendit la main et la saisit pour qu'elle ne tombe pas.

« Incroyable, dit-elle doucement. « Un lieu où Mata Nui est mort…Un autre où les Toa règnent en dictateurs…Ton voyage jusqu'ici fut mouvementé, Takanuva. » « Alors, il est… ? » demanda Pohatu.

« Il l'est, » confirma Gali. « Peut-être plus sombre, peut-être, et pas tout à fait l'innocent Takua ou le héros impatient dont nous nous souvenons …Mais, il est notre ami. »

« Où est la situation ici ? » demandai-je.

Pohatu indiqua l'Est. « Les Makuta mettent sur pied une belle bataille, mais on fait la nôtre. Nous aurons réveillé Mata Nui avant que tu n'aie le temps d'y penser ! »

« Ça, » répondit-je, « j'en ai bien peur. »

25 août

Alors qu'on arrivait au beau milieu d'un assaut généralisé, Pohatu remettait sur le tapis le fait que, même lui, ne se souvenait pas de ses premières aventures, celles que j'avais racontées. Les Toa Nuva se battaient avec un groupe de Makuta que je n'avais jamais vu auparavant. Pohatu et Gali se sont séparés pour attaquer sur les flancs, alors que je percutais dans le centre. Si mon apparence avant pris les Nuva au dépourvu, les Makuta étaient encore plus décontenancés. Mes puissances lumineuses ont tout déséquilibré et les maîtres de l'ombre se sont repliés vers l'est.

Tahu ne perdit pas de temps à me souhaiter la bienvenue. Il sortit six morceaux de pierre et nous demanda à tous de les lire. Ils contenaient, dit-il, le secret permettant de réveiller le Grand Esprit. Je souhaitais vraiment partager leur joie…leur destinée…mais le moment était venu de raconter ce que je savais.

28 août

J'allais dire ce que je pensais, quand un nouveau arriva – encore un Toa, même si les autres avaient l'air de se méfier de lui. Il parla, mais on aurait cru qu'il venait seulement d'apprendre à utiliser sa voix. Il raconta une histoire stupéfiante.

Apparemment, il ne portait pas simplement le Masque de Vie – il était le Masque de Vie. Pire encore, il était un Masque de Vie agissant en tant que compte à rebours avant l'anéantissement de toute chose vivante sur cet Univers…Une façon de dire que le déséquilibre régnait et qu'il était le seul moyen de remettre les choses en ordre.

Je donnai un moment aux autres pour digérer la nouvelle. Puis, ce fut à mon tour d'abattre un peu plus le moral des troupes. « Nous avons un autre problème, » dis-je. « Si nous arrivons à réveiller le Grand Esprit, cet endroit sera frappé par une tempête d'Energie qui détruira tout dans Karda nui ! »

1er septembre

j'attendais une réaction de choc ou de panique à l'annonce de mes nouvelles. J'aurais dû savoir. « On n'aura qu'à se déplacer rapidement, » dit Tahu. « Nous devons pénétrer dans le Codrex. Aussi, nous frappons dur les Makuta en espérant que certains d'entre nous arriveront à rentrer. Ça risque d'être notre seule et unique tentative. »

Je n'ai même pas eu le temps de demander ce qu'étais un Codrex qu'on était déjà dans les airs en plein combat contre les Makuta. Lewa et Gali ont associé leurs pouvoirs pour faire éclater un orage déchaîné alors que je lançai des attaques à l'aide de ma puissance lumineuse. Les Makuta ont commencé à céder le passage, et c'est alors que je l'ai vue dans la brume – une immense structure sphérique, à moitié enfouie dans la pointe d'une stalactite tombée, comme si elle avait toujours été là, mais sans vraiment appartenir à ce lieu. J'ai alors compris qu'il s'agissait d'un Codrex.

4 septembre

Nous avons pénétré à l'intérieur du Codrex, utilisant les Keystones pour forcer la barrière protectrice l'entourant. Une fois à l'intérieur, les Toa se sont arrêtés net. Ils se rendaient compte que c'était dans ce lieu qu'ils avaient dormi pendant presque 100 000 ans, dormant dans leurs Capsules et attendant le moment où ils seraient nécessaires. J'ai remarqué que Tahu semblait embarrassé, mais vu que j'étais Toa depuis peu, je ne voulais pas l'ennuyer en lui demander ce qui n'allait pas.

Onua commença à examiner une partie des machines de la pièce. Il doit avoir touché quelque chose, puisque le sol au centre de la pièce a commencé à descendre. Curieux, nous nous sommes enfoncés dans les ténèbres pour voir ce qui nous attendait en bas...

8 septembre

Tout en bas, nous avons aperçu une chambre gigantesque. Alors que la partie du sol touchait le fond, six grosses pierres à lumière s'élevaient pour former un cercle. Nous sommes descendus et avons commencé notre exploration. Six allées menaient au centre. Lewa fut le premier à atteindre la fin de son allée. Je ne pouvais pas entendre ce qu'il disait, mais peu après, un gros cocon métallique a surgi du sol. Un moment plus tard, il avait disparu et à la place, se trouvait un étonnant véhicule écarlate portant la plaque 'Axalara T9'.

Lewa avait toujours eu une chance incroyable…

11 septembre

On n'a même pas eu le temps de s'émerveiller des nouveaux véhicules qu'on venait de découvrir dans les profondeurs du Codrex – ils étaient trois – que c'était la catastrophe. Un Makuta armuré de rouge apparut soudain dans le cockpit du Jetrax T6. Il s'était déjà envolé avant qu'on ait eu le temps de réagir ! Pohatu et Lewa n'ont pas perdu de temps et ont sauté dans leurs Axalara T9 et Rockoh T3 pour se jeter à sa poursuite, alors qu'on restait à se demander ce qui allait bien pouvoir se passer.

15 septembre

Je savais que je devais retourner dans les marais. J'écumais de rage après que Pohatu et Lewa sont partis. Les Makuta devaient payer pour ce qu'ils avaient fait, ici et dans tout le reste de l'Univers. J'existais pour les détruire – maintenant, j'en étais conscient. En plus, je savais qu'à un certain moment, j'avais dû être un Matoran de Lumière (même si, d'une certaine manière, je ne m'en souvenais pas). Cela signifiait que ceux-là faisaient partie de mon peuple, et qu'ils se battaient pour la liberté. Même si Tahu et Gali ont essayé de m'en empêcher, j'ai quitté le Codrex pour me relancer dans la bataille.

18 septembre

Kopaka m'avait précédé à l'extérieur. Je l'ai rattrapé alors qu'il poursuivait le Jetrax et s'emmêlait avec Radiak. Je lui ai proposé de m'occuper du Matoran de l'Ombre pour qu'il suive le véhicule. Radiak rechignait, m'appelant « Toa du Crépuscule ». J'ai dû réprimer une envie irrépressible de lui montrer ce qu'il me restait de ma puissance lumineuse. Mais, en le regardant j'ai pensé à autre chose – qu'il n'avait pas choisi de devenir un Matoran de l'Ombre. Il avait été corrompu par les Makuta et c'était mon boulot de trouver un moyen de le sauver, ainsi que les autres. En outre, je devais les sortir de Karda nui avant que la Tempête d'Energie ne s'abatte sur eux.

22 septembre

J'avais réussi à rassembler Photok, Solek et Tanma, et ensemble, nous avons traîné dans le ciel un Radiak se débattant. Je n'avais aucune idée de la façon dont je devais accomplir ma mission. Mais je savais que je devais essayer. En tant que Matoran, je respectais les Toa et rêvais de devenir comme eux. Maintenant, je l'étais, et il était temps de ressembler à un héros. Toujours dans mes pensées, j'entendis Photok hurler, puis j'ai levé les yeux et vu un Matoran de l'Ombre me voler dessus !

25 septembre

Les choses sont vraiment devenues bizarres. Le Matoran de l'Ombre du nom de Vican a insisté sur le fait qu'il n'était plus du tout esclave des Makuta. Il a dit qu'une attaque d'un Rahi avait détruit le champ d'Ombre qui lui était tombé dessus. L'autre Matoran m'a dit de ne pas le croire. Seulement, quelque chose dans les yeux de Vican, sa voix, m'ont fait réfléchir. Je savais ce que c'était que d'être attaqué par une sangsue de l'ombre, comme Vican disait l'avoir été. Si ce qu'il disait était vrai, peut-être existait-il alors un remède pour guérir les Matoran de Karda nui. C'était une occasion que je ne devais pas laisser passer.

29 septembre

Par un tour étrange du destin, ce fut Radiak lui-même qui a trouvé le Rahi qu'il recherchait. En le repérant en train de voler dans les airs, il lança une masse d'énergie de l'ombre sur lui. Il l'a raté, mais a réussi à irradier cette créature. Il émit un cri puissant, dont l'intensité à elle seule sembla ébranler les Matoran. Il lutta pour s'échapper de mon emprise et cette fois-ci, je n'ai pas essayé de le retenir. Il promena son regard sur Photok, Solek et Tanma comme s'lis étaient des amis qu'il n'avait pas vu depuis des siècles. « Vous allez bien ? » demanda-t-il. « Je ne vous ai pas blessé, n'est-ce pas ? »

Naturellement, Tanma ne croyait pas que Radiak était revenu dans le camp des Av-Matoran. Mais il semblait réellement y avoir un changement. Lorsqu'il fut interrogé avec insistance, Radiak révéla que les Makuta projetaient de permettre à Mata Nui de se réveiller, de massacrer ensuite les Toa Nuva et de corrompre le reste des Av-Matoran. Mais pourquoi ? Pourquoi voudraient-ils laisser le Grand Esprit se réveiller, me demandai-je ?

2 octobre

« Ramène le reste des Matoran de l'Ombre, » dis-je à Tanma. « Nous allons les guérir tous, ensuite nous vous ferons sortir d'ici. »

C'est l'endroit où nous vivons, » protestèrent les Av-Matoran. « Et nous allons rester et le défendre. »

« Ecoutez-moi, » dis-je d'un ton sec. « Dans un petit instant, cet endroit n'appartiendra plus à personne. Quand Mata Nui s'éveillera, cet endroit sera frappé par la plus grosse Tempête d'Energie que personne n'ait jamais vue auparavant. Et c'est pourquoi je fais sortir chaque Matoran d'ici, même si je dois vous traîner pour cela. »

Je ne me doutais pas, quand Tanma et ses compagnons sont partis à bord de leur vaisseau, que j'étais sur le point d'essuyer une attaque.

6 octobre

Ils étaient huit. Makuta Chirox et sept incarnations de Makuta Bitil. Normalement, un Toa contre huit Makuta… Je n'aurais pas eu la moindre chance de m'en sortir. Mais puisque j'avais été attaqué par une sangsue de l'ombre et marchait sur la corde raide qui sépare la lumière des ténèbres – je n'étais pas le même être. Et ce n'étaient pas des circonstances ordinaires.

La lumière peut faire beaucoup de choses. Elle peut éclairer. Elle peut accueillir. Elle peut réchauffer. Il se trouve qu'elle peut aussi faire des rayons laser qui peuvent trancher le protoacier. « Viens donc, » m'écriai-je. « Ce ne sera pas une sorte de match de Kolhii qui passera pour une bataille ! N'importe quel Makuta qui s'approche de moi est un Makuta mort ! »

9 octobre

J'avoue que je n'ai que peu de souvenirs de ce qui est arrivé ensuite. Je me rappelle avoir fait un trou avec mon arme dans l'armure de Chirox, puis avoir chargé au milieu des Makuta. Je ne ressentais que de la rage. A ce moment-là, l'ombre n'avait jamais été aussi près de prendre le contrôle. J'étais tellement pris dans la bataille que je n'ai jamais remarqué que l'un des Bitil était sur le point de me frapper.

Mais il n'en eut pas le temps. Une décharge du Jetrax T6, piloté par Kopaka, m'a sauvé. Une seconde décharge a tellement ébranlé Bitil qu'il a perdu le contrôle de la puissance de son masque, provoquant la disparition de ses sosies. Mais je n'avais pas fini de me battre. Chirox était à moi et il allait payer.

13 octobre

C'est Kopaka qui m'a retenu – qui m'a ramené à la raison pour m'empêcher de tuer les Makuta. Comme ils retournaient vers le Marais en fuyant, j'ai dit au Toa de Glace ce que j'avais appris : que les Makuta voulaient que Mata nui se réveille, pour des raisons que je n'arrivais à imaginer.

Kopaka partit prévenir les autres pendant que je débusquais les derniers Matoran de l'Ombre ayant besoin d'être sauvés. C'était Gavla, et malgré ses protestations, j'ai réussi à la mettre sur la voie du cri du Klakk…et moi par la même occasion. Je pouvais sentir éclater la barrière à l'intérieur de moi et la lumière commençait à revenir. J'étais guéri, et elle aussi – mais cela ne la réjouissait pas outre mesure. L'ombre, apparemment, avait été un endroit auquel elle sentait qu'elle appartenait et je l'avais fait partir de cet endroit.

Je l'ai envoyée à la recherche de Tanma et des autres. Ils devaient être en chemin vers le portail occidental et en train d'échapper de Karda Nui. Je devais rejoindre mes amis.

16 octobre

La tempête avait commencé.

Elle a démarré doucement, juste au centre du marais, mais a rapidement pris de l'ampleur. C'était terrible et beau à la fois, la lumière et la puissance déchaînées dans une furie incomparable. Même moi, en libérant tout mon pouvoir dans une puissante explosion, je n'aurais jamais pu atteindre le niveau de ce qui se passait sous mes pieds.

Comme je volais en contournant la tempête, j'ai vu Makuta Mutran tenter de rester en vol stationnaire aux abords de la tempête. On aurait dit qu'il essayait de l'étudier…ce fut le dernier acte de folie d'une vie gâchée. Je vis un coup de tonnerre le carboniser. Je n'étais pas du genre à ressentir le regret – peut-être que d'une certaine façon, ce que j'avais enduré m'avait réellement changé.

20 octobre

Avec mes amis, je me cramponnai à l'un des trois véhicules découverts dans le Codrex alors que nous foncions, pour nous échapper de Karda Nui. Je pouvais voir autour de moi les Makuta qu'anéantissait la tempête, et je remerciai le Grand Esprit de m'avoir permis de sauver les Matoran. Rien n'aurait pu survivre à cela.

23 octobre

Les Toa fonctionnent par un code selon lequel nous ne tuons pas nos ennemis. Si nous le faisions, nous ne serions pas meilleurs qu'eux. Mais quand Pohatu a rappelé les Makuta à l'ordre, qui se trouvaient à présent en danger mortel à cause de la tempête, je dois avouer que je n'ai rien ressenti. Ils avaient choisi de chambouler l'ordre naturel de cet Univers dans un effort mesquin pour s'emparer du pouvoir, et maintenant l'Univers se rétablissait de lui-même. Et c'était un Univers où des gens comme eux n'avaient pas leur place.

27 octobre

J'ai entendu dire Pohatu qu'il pensait avoir vu le Masque de Vie. Gali nous a raconté le sacrifice de Toa Ignika, sa décision d'abandonner sa « nouvelle vie » pour réveiller Mata Nui. Alors qu'Ignika ne pouvait pas mourir, comme Matoro est mort, il avait fait passer l'Univers avant ses propres besoins et ses propres désirs. Je me demande si j'aurais la force d'en faire autant, dans de telles circonstances.

30 octobre

Je pensais que nous allions sûrement nous écraser. Une onde d'énergie avait fait vaciller les véhicules et maintenant, nous nous dirigions en plein dans un mur. Mais au dernier moment, tous les trois et leurs passagers se sont volatilisés, seulement pour réapparaître à l'intérieur d'un réseau tortueux de tunnels. Comment Lewa, Pohatu et Kopaka ont-ils réussi à nous piloter à travers cet endroit, je l'ignore. Derrière nous, la tempête avait atteint son point culminant – tous les êtres et tout ce qui étaient à Karda nui étaient maintenant désintégrés. La menace de la Confrérie des Makuta était détruite… C'est ce que j'espérais.

3 novembre

Nous sentions l'Univers secouer de soubresauts et trembler, comme si le Grand Cataclysme s'était à nouveau produit. Mais d'une certaine façon, nous savions que ce n'était pas un deuxième désastre, mais un signe de renouveau et d'espoir. J'ai regardé les des Toa Nuva, et je pouvais voir dans leurs yeux qu'ils savaient – après si longtemps, qu'ils avaient enfin réalisé leur destinée. Mata Nui s'était éveillé à nouveau !

6 novembre

Le voyage à Metru Nui a été interminable, du moins c'est ce qu'il m'a semblé, malgré la vitesse des véhicules. Nous étions tous épuisés et mourions d'envie de revoir nos amis. A coup sûr, Jaller et les autres Toa Mahri devaient se demander pourquoi j'avais disparu. Je n'avais aucune idée de ce qui avait pu se passer dans l'Univers depuis que j'ai quitté Metru Nui. L'Ordre avait-il attaqué la Confrérie ? Les Toa Mahri avaient-ils été enrôlés de force ? Metru Nui était-elle encore debout ?

10 novembre

A la maison ! Je peux voir le Colisée, les sommets de Ko-Metru, le Grand Fourneau de Ta-Metru, et ce beau joyau qu'est le Grand Temple. Nous y sommes arrivés – nous sommes vivants – et nous avons gagné !

13 novembre

Turaga Dume nous a chaleureusement accueilli, et m'a même épargné un sermon sur la désertion de mon poste. Il doit y avoir une fête, dit-il du triomphe des Toa Nuva et du Réveil de Mata Nui. Il doit y avoir un tribut aux Toa qui ont perdu leur vie dans la bataille contre les Makuta.

17 novembre

Quelle expérience cela a été. J'ai participé à beaucoup d'expériences célébrant les hauts faits des Toa – après qu'ils eurent battu Makuta pour la première fois, après que les Bohrok eurent été chassés – mais participer à l'une d'elles en tant que Toa était stupéfiant. Je revois certaines des choses que j'ai vues ces derniers jours – une dimension où les Toa maléfiques régnaient, une autre où il n'y avait de traces d'aucun Toa – et je me rends compte à quel point j'ai de la chance d'avoir vécu des aventures aux côtés de héros comme Tahu, Gali et Kopaka. Pourvu que ce jour soit le début d'une nouvelle période de paix pour notre peuple.

20 novembre

Turaga Dume a fait un beau discours en l'honneur des héros qui avaient donné leurs vies pour sauver l'Univers. Avec le recul, je regrette de ne pas me souvenir de Toa Lhikan, ou de ne pas avoir mieux connu Matoro. D'une certaine façon, on s'attend à ce que ses amis vivent pour toujours – mais je suppose que rien n'est éternel. Qui sait ? Un jour, tout ce que nous avons fait, tous ce que nous sommes, peut n'être rien de plus que des écrits en train de s'estomper sur un Mur de l'Histoire abandonné depuis longtemps. Mais ce n'est pas le moment d'avoir des pensées sombres – c'est un jour de fête, après tout.

24 novembre

J'écris cela du fin fond des Archives – Gali manque à l'appel – Tahu est gravement blessé – Je ne comprends pas – comment une chose pareille a-t-elle pu se produire ? Ils arrivent – nous devons continuer à nous déplacer – Onua dit qu'il connaît un endroit où nous pouvons nous cacher et nous déplacer. Bien plus tard…

27 novembre

Il semble que nous soyons en sécurité pour l'instant. Kopaka et Lewa ont retrouvé Gali, elle va bien. Les Turaga ont apporté autant de Matoran qu'ils ont pu dans cette chambre profondément enfouie dans les Archives. Cela n'a rien d'une cachette, mais se peut-il qu'il y ait une cachette ? – cela sert de défense contre l'attaque des Rahkshi.

C'est presqu'impossible à croire – Makuta en possession du corps du Grand Esprit, et ainsi aux commandes de l'Univers. Peut-on parler sans qu'il entende ? N'importe quel plan peut-il être exécuté sans qu'il le sache à l'avance ? Tahu dit qu'il répondra à l'attaque – mais comment répondre à une attaque du soleil et des étoiles et du monde sous vos pieds ?

1er décembre

Onua a raison, bien entendu nous pouvons rester ici. Nous ne pouvons pas nous cacher dans l'obscurité pendant que tout l'Univers est à la merci de ce cinglé abject. Kapura signale que la surface grouille de Rahkshi, qui font respecter les lois maléfiques de Makuta.

Par bonheur, les Turaga ont pu trouver Krahka, une Rahi métamorphe qu'ils avaient autrefois combattue ici. Elle s'était alliée avec eux contre les Visorak, et souhaite recommencer. Elle connaît de longs tunnels inutilisés qui mènent au littoral. Si nous pouvons voler un bateau, peut-être pouvons-nous entrer en contact avec d'autres Toa dans d'autres terres.

4 décembre

Tahu a un plan.

C'est vrai, Makuta a un pouvoir presqu'infini maintenant, mon son intelligence n'a pas été conçue pour le maîtriser. Si nous pouvons créer la division, fomenter les troubles, le forcer à concentrer son attention sur des dizaines d'endroits à la fois, peut-être perdra-t-il son emprise de l'Univers – de toute façon, cela vaut le coup d'essayer.

Nous avons trouvé un agent de l'Ordre de Mata Nui appelé Trinuma sur Stelt. Il dit que Daxia est détruite, mais qu'il y a encore certains membres de l'Ordre qui ont survécu. Il me faut croire que tant que quelqu'un qui aime la liberté est vivant, tout espoir n'est pas perdu.

8 décembre

Je me demande ce qui est arrivé au Grand Esprit Mata Nui ? Makuta a dit qu'il a fait entrer de force son intelligence et son esprit dans le Masque de Vie, et a ensuite éjecté le Masque de cet Univers. Mais cela ne veut pas dire que Mata Nui est mort – après tout, le Masque en a déjà vu d'autres. Se pourrait-il qu'il soit quelque part, dans le vide au-delà de cet Univers ? Et si c'était le cas… reviendra-t-il un jour vers son peuple qui a cruellement besoin de lui ?

11 décembre

Pohatu et moi avons voyagé à Destral. Il ne reste pas grand-chose là-bas. L'étendue des dommages que nous avons pu constater a été provoquée par l'attaque de l'Ordre et l'étendue de ceux provoqués par Makuta lui-même est impossible à dire. Une chose est sûre – il ne reste rien de vivant ici. Et d'après les pièces éparpillées de l'armure des Makuta que je voie partout, il est difficile de ne pas croire que le nouveau maître de cet Univers a décidé d'éliminer tous les éventuels rivaux pour son trône.

15 décembre

Pohatu est occupé à chercher des armes, mais je passe au peigne fin les ruines de cette forteresse à la recherche d'autre chose. Si je peux trouver n'importé quoi dont les Makuta se sont servis pour téléporter Destral d'un endroit à l'autre, peut-être pourrai-je m'en servir pour retourner dans l'une des autres dimensions que j'ai visitées ces jours derniers. Je peux peut-être trouver de l'aide dans l'un de ces endroits, ou des indices sur la façon dont nous pouvons renverser Teridax. Si je pouvais trouver Brutaka, il pourrait m'aider, mais je ne sais pas s'il est vivant ou mort.

18 décembre

J'ai reçu un message de Tahu via notre nouveau système de messagerie Rahi – il semble que Teridax fasse peu de cas de la faune de son univers. Le Toa Nuva du Feu signale que les Rahkshi ont renversé l'île d'Odina, mais les Chasseurs de l'Ombre ont déjà déménagé sur Xia. Teridax pourrait évidemment les détruire n'importe quand, mais on dirait qu'il veut relever le pari d'envoyer ses armées contre eux. Cela peut nous faire gagner un peu plus de temps.

22 décembre

Je l'ai trouvé ! Il est gravement endommagé et je ne comprends pas comment il fonctionne, mais il est là. J'ai envoyé un message de secours à Nuparu. Je prie pour qu'il arrive à temps. C'est peut-être notre seul espoir.

Gali a choisi de rester en arrière à Metru Nui. La dernière parole qu'elle a prononcée est qu'une troupe de Ta-Matoran a mis sur pied une évasion, ne s'est pas laissée capturer par les Rahkshi, et s'est enfuie à travers les tunnels de Bohrok vers l'île de Mata Nui. Ils étaient censés nous faire savoir s'ils étaient parvenus au-delà des dômes – mais nous n'avons reçu aucune nouvelle.

Les choses n'ont jamais semblé pires – mais je jure sur ce que j'ai de plus précieux que ce combat n'est pas fini. Et nous l'emporterons, même s'il faut faire voler en éclat notre univers pour y arriver !

Personnages

Diffusion

Cette section a besoin d'être éditée pour être étendue.

TimelineNav.png 2001-2003 Mur de l'Histoire (BIONICLE.com)
2007 Rêves de Destruction | Dans l'Obscurité | Le Blog des Toa Nuva
2008 Les Chroniques de Mutran | Sombre Miroir | Fédération de la Crainte | La Guerre du Destin | Résidents des Ténèbres | Frères d'Armes | Le Blog de Takanuva
2009 L'Empire des Skrall | Le Règne des Ombres | L'Énigme des Grands Êtres
2010 La Saga de Mata Nui | L'Épopée de Sahmad | La Quête d'Hier | Les Pouvoirs en Place