Histoires Courtes/Les Nombreuses Morts de Toa Tuyet

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher

« Histoires Courtes/Les Nombreuses Morts de Toa Tuyet » aurait besoin d'être édité.

Les actions suivantes doivent être effectuées : Vérifier la traduction de l'Histoire Courte dans le détail


« C'est ton problème, Lhikan. Toujours à suivre les règles. Toujours à s'inquiéter des autres. As-tu jamais pensé que nous pourrions faire plus de bien si nous arrêtions de nous inquiéter autant pour ceux qui pourraient se blesser dans le procédé ? »
Toa Mangai Tuyet

Les Nombreuses Morts de Toa Tuyet
Drapeau Royaume-Uni.png
2007
Greg Farshtey

Les Nombreuses Morts de Toa Tuyet (The Many Deaths of Toa Tuyet) est une histoire écrite par l'écrivain de BIONICLE Greg Farshtey, publiée sur BZPower en 2007. L'histoire raconte la trahison de Tuyet peu de temps avant la Guerre Toa/Chasseurs de l'Ombre, 3500 ans avant les batailles de Karda Nui.

Partie I

Lhikan, Toa du Feu, restait silencieux dans les ténèbres accumulées. Autour de lui, une petite foule de Matoran s'était formée, murmurant les uns les autres dans des tons choqués. Il pouvait imaginer le choc et l'horreur qu'ils ressentaient – après tout, il les ressentait lui aussi.

« Comment cela a-t-il pu arriver ? Ta-Metru a tant de gardiens… » murmura-t-il.

« Parfois, les voies de Mata Nui sont un mystère, en effet, » dit Turaga Dume. « J'ai déjà demandé à Jaller d'enquêter sur l'accident. »

Lhikan s'agenouilla devant le corps immobile et ruiné du Ta-Matoran. Il se trouvait là où il était tombé après qu'une cuve de Protodermis en fusion se soit inexplicablement décrochée et ait renversé tout son contenu sur lui. C'était une horrible façon de mourir.

« Renvoyez les villageois hors d'ici, » dit Lhikan à Dume. « L'aire pourrait être malsaine. Dès que Nidhiki reviendra… »

« Je suis là. » Le Toa de l'Air se tenait juste à côté de son camarade. « J'ai examiné la cuve, le câble, et les connecteurs, comme tu me l'as demandé. C'est incroyable à quel point… tout le monde semble petit de là-haut. »

« Qu'as-tu trouvé ? » lança Lhikan, impatiemment.

« Les connecteurs ont été trafiqués, » répondit Nidhiki. « Celui qui l'a fait n'a même pas essayé de faire passer cela comme un accident. C'était un meurtre, Lhikan. »

Au son de ce mot, les Vahki Nuurakh s'approchèrent. C'était le travail de ces technoïdes de faire régner l'ordre dans la cité, une tâche qu'ils accomplissaient froidement et efficacement. Nidhiki les regarda avec un mépris visible et donna un ordre à l'un d'entre eux.

« Dégagez, » grogna-t-il. « C'était un être vivant auparavant. Vous ne le comprendriez pas. »

Lhikan s'approcha et retourna le corps. Ses yeux fixèrent immédiatement une petite tablette de pierre qui se trouvait sous le corps. Deux mots y étaient écrits en langage Matoran :

« Toa Tuyet. »

Partie II

« Je n'en ai aucune idée, » dit Tuyet, Toa de l'Eau. « Je connais à peine les Ta-Matoran. »

« Bien, c'est compréhensible, » dit Nidhiki. « Ce ne sont pas les groupes les plus intéressants. »

« Réfléchis, » dit Lhikan. « Es-tu sûre de ne l'avoir jamais rencontré ? Ne t'aurait-il pas apporté un message ? »

Tuyet remua la tête. « Je suis désolée. Je ne sais pas. Je n'ai même pas quitté Ga-Metru depuis des jours, et laissant le reste de la cité. J'ai aidé Nokama pour quelques améliorations dans les laboratoires. »

« D'accord, » dit Lhikan. « Avec les autres Toa en missions, il en reste plus que nous trois pour défendre la cité. Alors prends garde et garde l'œil dehors. Quelqu'un a tué ce Matoran et nous ne pouvons pas le laisser le refaire. »

Plus tard, Nidhiki et Lhikan marchèrent jusqu'à une station de chutes. Le Toa du Feu ne voulait évidemment pas parler, mais cela n'avait jamais arrêté Nidhiki autrefois.

« Alors, des Matoran meurtriers, » dit le Toa de l'Air. « Cela devrait animer l'ambiance. »

« Il n'y a rien d'amusant là-dedans. »

« Bien sûr que si, dirigeant sans crainte, » dit Nidhiki. « Par exemple, un brillant Toa du Feu qui vérifie l'évident – c'est plutôt amusant. »

« De quoi parles-tu ? »

« Bien, imaginons qu'il s'agisse d'un message destiné à Tuyet. Et si la tablette n'était qu'une partie du message ? »

« Un morceau ? Alors où est l'autre morceau ? »

Nidhiki eut un sourire amer. « il se tient sur une dalle à Ta-Metru, Lhikan, et il est visiblement mort. »

Partie III

Kongu était en retard au travail. Il aurait dû être à sa station depuis une demi-heure pour relayer le contrôleur nocturne du flux des chutes. Au final, il était tellement pressé qu'il ne remarqua même pas qu'il y avait quelque chose sur son chemin, jusqu'à ce qu'il ne tombe dessus.

Il se remit sur ses pieds, en grognant et en se nettoyant. Qui laisserait quelque chose en plein dans la rue comme ça, quand il pourrait y avoir des dégâts ? Il était bien prêt à se plaindre aux Vahki.

Puis il s'arrêta. Derrière son masque, ses yeux s'écarquillèrent. Les premiers rayons de soleil avaient illuminé l'objet sur la route désormais, et Kongu pouvait voir de quoi il s'agissait : un Le-Matoran mort, le masque brisé après une chute. Dans ses mains, il tenait une tablette de pierre qui marquait « Toa Tuyet. »

Partie IV

Une enquête hâtive menée par Lhikan et Nidhiki révéla que les câbles dans lesquels le Le-Matoran travaillait avaient été coupés. Si la nouvelle d'un meurtre troublait la population de Metru Nui, prévenir d'un second apporterait la panique aux Matoran. Les Vahki n'arrêtaient pas de s'occuper de garder les résidents au travail plutôt que cachés chez eux.

En laissant Nidhiki chercher pour des preuves restantes, Lhikan voyagea jusqu'à Ga-Metru. Tuyet n'était ni au Grand Temple ni à l'école de Nokama et n'avait pas été vue de toute la journée. Les Lumines dans son quartier avaient été éteintes, mais une petite obscurité n'avait jamais arrêté Lhikan. En ouvrant la porte, il créa une petite flamme pour illuminer la résidence.

La lumière soudaine surprit Tuyet. Elle s'était tenue sur le mur du fond, fixant la fenêtre, perdue dans ses pensées. Quand elle vit Lhikan, elle se réjouit, mais de peu.

« J'aurais dû penser que tu arriverais, » dit-elle.

Lhikan acquiesça. « Il y a eu une autre mort. Tuyet, je sais que tu n'aimes pas Nidhiki, alors je l'ai laissé derrière. Tu as été mon amie pendant des milliers d'années. Nous avons voyagé ensemble, combattu ensemble, et presque péri ensemble. Si tu sais quelque chose sur ce qui se passe, raconte-le-moi. »

Tuyet regarda le sol. Un long moment se passa avant qu'elle ne parle. « Si je te le dis… Je te mettrai en danger. La meilleure chose à faire pour moi est juste de quitter Metru Nui. Une fois que je serai partie, tout s'arrêtera. »

Lhikan s'approcha et prit sa main. « Il y a longtemps, j'avais été envoyé à une tour de Toa sous l'attaque des Frostelus. Notre chef d'équipe m'avait ordonné d'abandonner mon poste afin de survivre et de prévenir les autres de ce qui s'était passé. J'étais jeune, novice en tant que Toa, et j'avais accepté. J'ai survécu ; ils ont péri. J'ai alors juré que je ne fuirais plus jamais de rien. Nous sommes des Toa, Tuyet – et les Toa ne fuient pas. »

Tuyet regarda dans les profondeurs des yeux de Lhikan. Son expression derrière son Masque de l'Intangibilité était indéchiffrable. Quand elle parlait, c'était dans le rythme lent et mesuré du courant de l'eau.

« As-tu déjà entendu parler de la Pierre Nui ? Non ? J'aurais pensé que tu avais entendu la légende, au moins, » dit-elle. « Si seulement c'était une légende… »

« Qu'est-ce que c'est ? »

« Nous connaissons tous les pierres Toa – presque toutes les pierres peuvent servir en tant que tel. Un Toa la prend dans sa main et place une simple fraction de son énergie dedans. Plus tard, elle peut être utilisée pour déclencher la transformation d'un Matoran en Toa. Mais une pierre Toa est passive – ce n'est qu'un réceptif de l'énergie du Toa. La Pierre Nui est quelque chose d'autre. »

Tuyet invoqua du brouillard pour camoufler sa maison afin que des yeux indiscrets ne puissent pas voir à travers la fenêtre pendant qu'elle continuait. « La Pierre Nui est active, là où toutes les pierres Toa sont passives. Elle n'attend pas que tu lui donnes son énergie – elle la prend. Une fois activée, elle absorbera chaque minutes des quantités d'énergie de n'importe quel Toa dans un périmètre de 3000 kio, tellement lentement et sûrement que personne ne le remarquera jusqu'à ce qu'il ne soit trop tard. Puis cette énergie pourra être absorbée par un être vivant – tu imagines ? Un être avec le pouvoir de douzaines, peut-être de centaines de Toa, ou plus ? »

« Et une telle chose existe ? » demanda Lhikan, en voyant déjà le danger potentiel d'un tel objet.

Tuyet acquiesça. « Oui, mais ses créateurs ont réalisé les risques. Ils n'en ont fait qu'une et fait le serment de détruire celle-ci. Mais avant qu'il ne puisse le faire, elle avait été volée – personne ne sait par qui. Elle est passée de mains en mains pendant des millénaires, sans qu'aucun ne sache ce qu'elle était ou ce qu'elle pouvait faire… juste qu'elle était puissante, et donc de valeur. Finalement, dans un passé assez proche, elle a atterri sur mon île natale… Ou du moins c'est ce que l'on dit. »

« Qu'est-ce que cela a à faire avec les deux Matoran morts et les tablettes sur lesquelles est marqué ton nom ? » demanda Lhikan.

« Peu de temps après être partie de chez moi pour vous aider à combattre le Dragon de Kanohi ici, une équipe de Chasseurs de l'Ombre a envahi mon île natale. Ils cherchaient la Pierre Nui. Comme ils ne l'ont pas trouvée, ils ont considéré que je l'avais prise pour la mettre en sécurité. »

« Et l'as-tu fait ? »

« Non ! » répondit Tuyet. « Si j'avais cette maudite chose entre mes mains, je l'aurais réduite en poussière. »

« Mais les Chasseurs de l'Ombre pensent que tu l'as. »

« Ils m'ont envoyé un message, » dit Tuyet. « Ils ont menacé les Turaga et les Matoran de mon île natale. Ils m'ont donné sept jours pour retourner la pierre à leurs agents, et m'ont promis de garder le compte des jours. Ces morts… Ces malades, ces monstres – c'est leur compte à rebours, Lhikan ! »

Partie V

Toa Nidhiki évita une explosion de roche venant du Chasseur de l'Ombre appelé Dévasteur. Il ne fut pas assez rapide pour éviter la suite, qui l'envoya voler 6 mètres dans les airs et s'écraser dans une pile d'équipement.

Nidhiki avait été heureux d'entendre la nouvelle de Lhikan selon laquelle les Chasseurs de l'Ombre s'étaient infiltrés dans Metru Nui. C'était d'une certaine façon réconfortant de savoir qu'un certain Matoran n'était pas devenu assez fou pour assassiner ses camarades, même si l'explication présente était un peu maussade. Quoiqu'il en soit, cela lui donnait quelque chose à frapper.

Dévasteur était un personnage énorme, probablement d'environ une tonne de muscles mécaniques. Pire, il avait cette habitude de se transformer en sable et de disparaître dans des fissures dans le sol, ou de lancer des machines par la télékinésie. Cela devenait ennuyeux. Lhikan avait pris la tâche de s'occuper des deux autres Chasseurs de l'Ombre et maintenant, on aurait dit que le Toa du Feu avait pris le boulot facile.

Quoi d'autre de neuf ? pensa Nidhiki, en se remettant sur ses pieds.

« Je t'aime bien, » dit le Toa, en lançant une mini-tornade sur son adversaire. « Tu ne parles pas. Tant d'autres types de Chasseurs de l'Ombre parlent à en casser les oreilles pendant qu'ils combattent. Ca doit être parce que le reste du temps, on ne peut parler que quand l'on nous parle, n'est-ce pas ? »

Dévasteur grogna et utilisa ses pouvoirs mentaux pour essayer d'abattre un mur sur Nidhiki. Le Toa de l'Air l'évita agilement et le relança sur son adversaire. Dévasteur le saisit dans les airs et le divisa en deux.

« Quelque soit ce qu'ils utilisent pour te nourrir, j'en prendrai un bout, » murmura Nidhiki.

Le Chasseur de l'Ombre pressa son attaque. Nidhiki l'évita et contre-attaqua là où il le put, se tenant pendant tout ce temps légèrement en équilibre. « C'était une bonne idée que tu as eu, de faire un compte à rebours de Matoran morts. Ou était-ce ton idée ? La mûre réflexion n'est pas vraiment ton fort. »

Nidhiki s'attendait à voir la colère se tracer sur les traits de Dévasteur, ou peut-être même ce qui passerait pour un sourire chez les Chasseurs de l'Ombre. Il ne s'attendait pas à ce qu'il reçut : une expression de pure confusion qui dura au moins deux secondes avant de faire passer la rage.

Et que va-t-il se passer maintenant ? pensa le Toa.

Dévasteur lança quelques autres pièces de métal déchiré – rien que Nidhiki ne soit pas en mesure d'éviter facilement, mais il feignit de se faire épingler. Quand Dévasteur se déplaça pour l'achever, Nidhiki lui envoya un cyclone. Le Chasseur de l'Ombre s'évada en se transformant en sable et en s'écoulant dans une fissure dans le pavage, mais Nidhiki l'avait anticipé. Il lança un second cyclone dans un bassin de Protodermis près de là et créa un jet d'eau, qu'il utilisa pour arroser Dévasteur et transformer son sable en boue. Le Chasseur de l'Ombre fit un effort pour rester dans le combat, mais Nidhiki avait l'avantage et n'allait pas le laisser partir. Quelques explosions et c'était fini.

Lhikan arriva alors. Il avait attaqué un Chasseur de l'Ombre nommé Gladiateur et un autre qui avait une sorte de pouvoir de caméléon. Le Toa dit que son adversaire était apparu sous la forme d'un Rahi jaune à un œil, mais Lhikan n'avait aucune idée de qui il cherchait à imiter.

« Ce sont les seuls d'entre eux, » dit le Toa du Feu. « C'est terminé. »

« Tu en es sûr ? »

« Gladiateur et moi avons eu une… discussion, » répondit Lhikan. « J'en suis sûr. »

« Tu vas voir Tuyet pour lui dire qu'elle peut désormais sortir ? »

Lhikan regarda Nidhiki. Il y avait quelque chose dans le ton de la voix de Nidhiki, comme si le Toa de l'Air était préoccupé. « Oui, » dit Lhikan. « Je dois mettre ces Chasseurs de l'Ombre autre part jusqu'à ce que nous décidions ce que nous allons en faire et puis exécuter quelques tâches prioritaires pour Dume. Puis j'irai à Ga-Metru. »

« Alors, peut-être te reverrai-je là-bas, » dit Nidhiki, en partant. « Oui… peut-être. »

Partie VI

Cela prit plus de temps que Lhikan ne pensait pour exécuter ses tâches. La nuit était déjà tombée au moment où il arriva à Ga-Metru. Nidhiki était là, devant lui, debout avec Toa Tuyet au milieu d'une foule de Matoran. Une Ga-Matoran gisait sur le sol, immobile. En voyant l'eau autour de son corps, Lhikan devina qu'elle avait été repêchée d'un canal. Dans ses mains se trouvait la tablette désormais familière marquant le nom de Tuyet.

« Que s'est-il passé ? » demanda-t-il, devinant déjà la réponse.

« C'était horrible, » dit Tuyet. « J'ai entendu un cri, puis un plouf… j'ai accouru… Mais elle était déjà morte. Noyée, avec ce… ce terrible rappel dans sa main. »

« Tout comme les autres, » dit Nidhiki, ses yeux fixant ceux de Lhikan pendant un long moment. « Dis-lui quand cela est arrivé, Tuyet. »

« Seulement il y a quelques minutes, » dit le Toa de l'Eau.

« Mais c'est… » Commença Lhikan.

Nidhiki le coupa. « Horrible, voilà ce que c'est. Mais ne t'inquiètes pas, Tuyet, Lhikan et moi attraperons ceux qui ont fait ça. Tu peux compter là-dessus. »

Partie VII

C'était une heure plus tard. Les ténèbres entières étaient tombées sur Metru Nui tout comme sur les esprits de ses résidents. Et personne ne marcha dans une ombre plus profonde que Lhikan cette nuit.

Il trouva Tuyet dans sa résidence. Elle le regarda pleine d'espoir. « Les as-tu trouvés ? Les as-tu arrêtés ? »

Lhikan acquiesça. « Oui. Tu n'as… plus aucune raison de t'inquiéter maintenant. Nidhiki et moi avons capturé les trois Chasseurs de l'Ombre. »

Tuyet sourit. « C'est merveilleux ! Alors le décompte est terminé… Je peux vivre à nouveau. Je n'ai plus à m'asseoir dans cette chambre obscure – nous pouvons partager nos aventures à nouveau, tout comme avant. »

Lhikan marcha derrière elle. Avant qu'elle ne puisse réagir, il frappa dans le mur du fond pour faire un trou et y rentra, sa main en ressortant avec une pierre rouge lumineuse. « Partagerons-nous ça aussi ? C'est la Pierre Nui, n'est-ce pas ? Celle que tu prétendais ne pas avoir ? »

« Comment as-tu… ? »

« La pierre est pleine d'énergie. L'énergie dégage de la chaleur, » dit Lhikan. « Une fois que j'ai su que je devais la chercher, c'était facile. La chaleur est mon domaine. »

Tuyet s'éleva. De son côté, elle ne semblait pas nerveuse ou déconcertée. Elle était plus froide que la plupart des Toa de Glace que Lhikan avait connus, et il devait lui donner ça.

« Que veux-tu dire par, ‘savoir que tu devais la chercher' ? Je ne sais même pas comment elle a atterri ici ! »

« Tu ignorais beaucoup de chose, visiblement, » dit Lhikan. « Par exemple, Nidhiki et moi avons attrapé ces trois Chasseurs de l'Ombre qui étaient après toi – mais nous les avons attrapé ce matin. Ils n'auraient donc pas pu tuer une Ga-Matoran cette nuit et laisser cette tablette sur elle.

« Nidhiki m'a raconté que Dévasteur semblait confus quand il a mentionné le décompte – nous avons commencé à nous demander s'il n'avait pas, en vérité, aucune idée de ce qui se passait. Lui et les autres en avaient après toi, c'est vrai, mais ce n'était pas eux qui tuaient des Matoran. »

Lhikan invoqua un anneau de feu pour entourer la Toa de l'Eau. « C'était toi, Tuyet. »

« C'est ridicule ! » lança Tuyet, concentrant une tempête pour éteindre les flammes. « Es-tu devenu fou, pour m'accuser d'une telle chose ? »

« Les Chasseurs de l'Ombre avait raison. La Pierre Nui est bien arrivée sur ton île natale et tu l'as bien récupérée quand tu es venue ici. Ils la voulaient et tu savais qu'ils n'arrêteraient pas avant que quelqu'un ne les arrête. Alors tu as commencé le décompte et tu nous as envoyé, Nidhiki et moi, à leur poursuite. Comme tu n'as rien entendu de nous, tu as cru qu'ils étaient encore libres et tu as continué le décompte. »

La rafale d'eau qui frappa Lhikan ne venait de nulle part et l'envoya voler à travers la pièce. L'impact le fit tomber la pierre, mais elle atterrit dans une bulle d'eau qui flotta calmement à nouveau vers Tuyet.

« Je pensais que Nidhiki serait un problème, mais pas toi, » dit-elle sévèrement. « Tu es tellement crédible, tellement convaincu de la pureté des Toa. Je doute que Nidhiki se fasse confiance à lui-même. Tu devrais garder un œil sur lui, Lhikan, il n'ira vers rien de bien. »

« Tu veux dire, comme toi ? » dit le Toa du Feu.

Tuyet rit. « Moi ? Avec l'énergie de la pierre, je vais devenir la plus puissante Toa qui n'ait jamais vécu. Penses-y – plus d'attaques de monstrueux Rahi, plus de Chasseurs de l'Ombre, et je pourrai peut-être même balayer la Confrérie des Makuta juste pour le plaisir. Ce qu'a essayé de faire la Ligue des Six Royaumes pendant qu'ils étaient actifs, je le ferai – imposer la loi et l'ordre sur tout ce qui vit. »

« Ta loi, ton ordre, » dit Lhikan. « Une loi basée sur les cadavres de Matoran morts, des ordres basés sur des mensonges – aucun bien ne peux sortir de cela. »

« C'est ton problème, Lhikan, » ricana Tuyet. « Toujours à suivre les règles. Toujours à s'inquiéter des autres. As-tu jamais pensé que nous pourrions faire plus de bien si nous arrêtions de nous inquiéter autant pour ceux qui pourraient se blesser dans le procédé ? »

« Le jour où nous arrêterons de nous inquiéter de ça, nous deviendrons une partie du problème, » dit Lhikan.

« Non, plus de problèmes, » répondit Tuyet, son regard se déplaçant vers la pierre dans sa main. « Je suis sur le point de devenir la solution ultime. »

Sa main se serra sur la pierre. Elle commença à craqueler, un nuage d'énergie rougeâtre l'entourant. Lhikan lança une boule de feu, mais elle la défit sans même le regarder. Son pouvoir augmentait déjà exponentiellement à chaque instant qui passait. Dans une fraction de seconde, elle serait capable de l'éteindre comme une petite flamme dans une tempête.

« Ne fais pas ça ! » cria-t-il. « Rappelle-toi ce pourquoi tu te défends ! Rappelle-toi qui tu es ! »

« Je me moque de qui je suis ! » cria Tuyet. « Je m'intéresse à ce que je vais devenir ! »

L'instant qui suivit fut flou. Il y eut un son semblable à celui d'une montagne se divisant en deux, puis la porte volait à travers la pièce, arrivant sur Tuyet. Nidhiki se tenait dans le passage ouvert, une tornade tournoyant autour de lui.

« Salut, mon cher, je suis de retour, » dit le Toa de l'Air.

Lhikan bondit du sol et s'approcha de Tuyet, tentant d'arracher la pierre de sa poigne. Elle le repoussa de côté puis frappa Nidhiki d'une vague d'inondation qui le repoussa hors de la chambre. L'instant suivant, son pouvoir explosa, abattant la résidence entière.

Devant les yeux surpris du Toa du Feu, Tuyet commença à s'élever sur une colonne d'eau. Elle s'élevait de plus en plus haut, jusqu'à ce qu'il semble qu'elle soit capable de toucher les étoiles elles-mêmes. Et elle riait, un son horrible et orageux qui brisa les espoirs et les croyances de Lhikan comme si elles étaient aussi fragiles que du cristal.

« J'ai toujours su qu'elle nous regardait de haut, mais là, ça devient ridicule, » dit Nidhiki. « Es-tu prêt à mettre un obstacle dans ses plans ? »

Lhikan ne répondit pas. Au lieu de cela, il concentra son énergie pour extraire toute la chaleur de la colonne d'eau sur laquelle se tenait Tuyet. L'effet fut immédiat – l'eau se transforma en glace. Avant que la Toa de l'Eau n'ait pu répondre, Nidhiki avait pris une lance faite de Protodermis solide métallique et l'avait lancée, détruisant le pilier de glace en pièces.

Surprise et en état de déséquilibre, Tuyet relâcha la pierre. Hors de son contact, ses nouveaux pouvoirs disparurent soudainement, et le choc soudain d'une telle perte l'étourdit. Elle tomba. La pierre tomba. Lhikan les vit tous deux, se demandant laquelle – si possible – il devrait attraper. Il choisit le Toa.

Nidhiki était d'accord avec ce choix. Il se positionna sous la Pierre Nui, près à la saisir dans les airs. Au coin de son œil, il vit Lhikan saisir Tuyet. La Pierre Nui s'approcha, s'approcha… puis un rayon de feu la frappa dans les airs.

« Non ! » cria Nidhiki, en essayant de la saisir. Mais sa surface était en fusion et il ne put la toucher pour plus d'une seconde. La pierre frappa le sol et éclata en milliards de fragments, dont la lumière rouge s'éclaircit puis s'atténua pour le mieux.

« Toi… ! » ragea Nidhiki. « Espèce de fou, d'idiot – quel est le problème avec toi ? »

Lhikan avait encerclé Tuyet de chaînes brûlantes. Même si elles ne la touchaient pas, elle ne pouvait pas bouger sans être brûlée, et elles brûlaient tellement à blanc que n'importe quelle matière s'évaporerait au contact. Avec la destruction de la pierre, la lumière rouge s'était éteinte autour d'elle également.

« Désolé, Nidhiki. C'était une erreur, » dit Lhikan. « Il semble que j'en aie fait beaucoup ces temps-ci. »

Partie VIII

Tuyet fut conduite au Colisée pendant que Dume et Lhikan essayèrent de se décider sur une punition convenable. Même étant gardée, elle disparut pendant la nuit, pour ne plus jamais être revue. Les rumeurs qu'une grande créature était soudainement apparue dans sa cellule, puis s'était téléportée avec elle, furent considérées, au mieux, comme une désillusion.

Lhikan ne découvrit jamais ce qui était arrivé à Tuyet, même si le mystère le hanta toute sa vie. Mais les prisonniers du Puits accueillirent un nouveau compagnon cette nuit, une Toa qui avait commis le crime impardonnable de tuer ceux qu'elle était censée protéger.

Tuyet était parmi les prisonniers qui ont péri quand le Grand Cataclysme a détruit le Puit. Certains évadés prétendent qu'elle combattait aux côtés d'Hydraxon, essayant d'empêcher ses camarades de fuir, tandis que d'autres insistent sur le fait qu'elle avait essayé de s'échapper elle-même et n'avait pas eu de chance.

Tout comme tant de choses dans la vie, la vérité ne sera jamais entièrement connue… Et ceux qui se souviennent toujours d'elle sont invités à croire ce qui les laisse dormir plus paisiblement cette nuit.

Personnages

Diffusion

Cette section a besoin d'être éditée pour être étendue.

Anecdotes

  • En écrivant cette histoire, Greg Farshtey inclus une ligne expliquant pourquoi Keetongu fut placé par erreur sur la couverture de BIONICLE : Dark Hunters.

Voir Aussi


TimelineNav.png 2005 Protection | La Naissance d'un Chasseur de l'Ombre
2006 Le Rapport d'Infiltré | Tentacules | Espoir
2007 Les Nombreuses Morts de Toa Tuyet
2008 Le Royaume
2009 Décadence
2010 Personne N'Est Laissé Pour Compte