Habitant des Profondeurs

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher
BIONICLE Logo 01.png

« Elle n'avait jamais remarqué que ces deux falaises avaient été des dents immenses, ou que leur propriétaire pourrait s'opposer à son intrusion. Elle ramena ses jambes et nagea, comme si une paire de crocs énorme allait se refermer sur elle. »
— Narrateur, L'Épreuve du Feu

Habitant des Profondeurs
LoMN Dweller in the Deep.PNG
Rahi
StatutVivant
LocalisationMer d'Argent (anciennement), Spherus Magna

L'Habitant des Profondeurs [f] (engl : Dweller in the Deep) est un Rahi marin gigantesque.

Histoire

L'Habitant des Profondeurs fut créé par les Makuta en utilisant des Virus et du Protodermis Liquide afin qu'il soit un des Rahi peuplant l'univers Matoran. L'Habitant des Profondeurs fit son foyer du fond de la Mer d'Argent, près du Grand Temple. L'Habitant en vint à avoir un Grand Disque coincé entre ses dents.

Après être allée à pour rechercher le Grand Disque, Toa Metru Nokama plongea sous l'eau et le trouva. Il se trouvait coincé entre les dents de l'Habitant, même si elle ne vit pas que c'était le Rahi et crut que ses dents étaient des rochers. Une fois qu'elle eut retrouvé le disque et commencé à s'éloigner en nageant, l'Habitant des Profondeurs émergea des sables et se dirigea immédiatement à la surface, où le Rahi fut utilisé pour distraire les Vahki des environs qui allaient capturer Matau, Vhisola et Orkahm. Ensuite, tous quatre s'échappèrent rapidement avec le disque en leur possession. La créature retourna rapidement dans son foyer sous la mer.

Par la suite, la créature émigra vers Spherus Magna suite à la défaite de Teridax[1].

Capacités et Traits

L'Habitant des Profondeurs est extrêmement grand, et des rumeurs courent selon lesquelles il pourrait être assez large pour avaler tout le Grand Temple.

On raconte qu'il est le seul à être à prendre des Tarakava pour proies, bien qu'il préfère manger des Calmars du Grand Temple.

Références