Guide de Mata Nui Online Game/Chapitre 7

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher

Retour à Ta-Koro

Jaller

Alors que j'entre à nouveau dans les tunnels et observe les ouvriers agrandir l'entrée, je repense à Jala, le Capitaine de la Garde à Ta-Koro. Qu'est-ce qu'il avait dit à propos du Défilé du Nord ? Peut-être que je pourrais aider là-bas. Je suis le tunnel vers Ta-Koro et cherche le Capitaine.

Lorsque je le trouve, mon intuition est confirmée. « Étranger, as-tu entendu ? » demande-t-il lorsque je le salue. « Nous reculons. Et les Toa ont complètement disparu. »

« Mes éclaireurs ont délivrés des rapports des autres villages aujourd'hui. Les nouvelles ne sont pas bonnes. Les Rahi se rapprochent de tous les côtés, et ils sont trop nombreux pour pouvoir les compter. Après la chute de Tren Krom j'ai complétement perdu le contact avec le Défilé du Nord. »

« Mais nous ne tomberons pas silencieusement dans l'ombre de Makuta, tant que la lumière et la chaleur du Mangai flambe ! Je connais une manœuvre à laquelle personne ne s'attend. J'espère seulement que Vakama et les autres écouteront. »

« Quelles sont les nouvelles des autres villages ? » demandé-je.

« Toi, as moins, tu as vu quelques petites victoires, mais l'infection maléfique de Makuta continue à se répandre dans Mata Nui », dit Jaller. « Les autres villages tiennent tant qu'ils le peuvent. Onepu est extrêmement aux abois ; il ne peut pas même se passer d'un régiment de l'Ussalerie ! Pas un seul régiment ! »

« Quelle manœuvre ? » m'enquiers-je.

« C'est impératif que les villages construisent des fortifications et se préparent pour une dernière défense », me confie Jala. « Je m'attends à ce que de nombreux Rahi menacent les villages très bientôt. »

« Vakama dit que les Toa se rassemblent à Kini-Nui, au centre de l'île. Nous devons tenter de les protéger pendant qu'ils accomplissent leur mission. Les Turaga doivent tous envoyer des héros pour aider les Toa à Kini-Nui. Makuta ne s'y attendra pas. »

« Je sais ce qui s'est passé au Défilé du Nord » se morfond Jala. « Je n'ai pas de guerriers en réserve, et tu t'es révélé plein de ressources et fidèle. Alors je te le demande : rejoindras-tu la Garde ? »

« Je rejoindrais la Garde », réponds-je. « Que veux-tu que je fasses ? »

« Ça me réconforte que tu ai choisi d'accepter notre confiance », commence Jala. « Vakama sera content. »

« Le Défilé du Nord est un passage glacé où Ta-Wahi rencontre Ko-Wahi. Les Ko-Koronans n'ont pas beaucoup été vus ces derniers moins, et encore moins entendus. Mais il se peut qu'ils n'aient pas de problèmes ; le silence a toujours été leur façon de faire. »

« La Garde y a un petit avant-poste, atteignable uniquement en téléphérique. Ils surveillent les Rahi des hauteurs gelés. Ils surveillent aussi les Ko-Koronans. »

« Je crains que les serviteurs de Makuta aient emportés tous mes éclaireurs. Prend cet Enseigne et montre la à la sentinelle du téléphérique. Il te laissera passer. Ensuite, prend contact avec nos éclaireurs au Défilé du Nord et obtient moi un rapport sur les efforts de Makuta dans les montagnes. Bonne chance, voyageur. »

Je dis au revoir à Jala et part pour le périmètre de Ta-Koro. Je monte de nombreuses marches le long du mur extérieur avant de rencontrer la sentinelle.

Voyage à Ko-Koro

Le téléphérique

« Seuls les gardes peuvent passer », me dit-il. Je lui montre mon enseigne. « Tu peux passer », dit-il. Les gardes de Ta-Koro ne sont pas particulièrement connus pour leur conversation stimulante.

Je grimpe dans le téléphérique et glisse vers le haut de la montagne. C'est un sacré contraste de température alors que je vais de la lave brûlante de Ta-Koro au sommet enneigé de Ko-Wahi.

Au bout de la ligne de téléphérique, je découvre une petite hutte. Elle semble être un avant-poste abandonné. Dans la hutte je trouve une Pierre à Chaleur. Je me sens stupide de ne pas avoir pensé à en amener une moi-même. Je la ramasse et la place dans mon sac.

À l'extérieur de la hutte, il y a des empreintes dans la neige menant plus haut dans la montagne. N'ayant pas d'autre direction vers Ko-Koro, je décide de les suivres dans les gorges.

Je croise rapidement quelque chose d'étonnant. Un pauvre villageois a été piégé dans la glace ! Peut-être que je n'arrive pas trop tard. Je sors la Pierre à Chaleur pour voir si je peux sortir le villageois de la glace.

Le villageois se ranime rapidement. Il est étonné de me voir, et s'enfuit. Je le suis. Il semble piégé à la base d'une grande gorge lorsque soudain une porte s'ouvre, révélant un tunnel glacé. Il disparaît dans le tunnel et je le suis encore une fois.

En sécurité dans le tunnel confiné, le villageois semble ne plus chercher à s'enfuir. Il examine son reflet dans la glace alors que je m'approche de lui. « Qui es-tu ? » demandé-je.

Kopeke

« Kopeke, » répond-il.

Me rappellant la tâche sur laquelle m'avait envoyé, je vais droit au but. « Qu'est-il arrivé à la Garde Ta-Koronan ? »

« Makuta les a menés dans la glace, et je crains qu'ils ne reviennent pas », répond Kopeke. « Si tu n'étais pas arrivé et ne m'avais pas sauvé, j'aurais affronté un sort similaire. »

« Où suis-je ? » demandé-je.

« Je ne souhaite pas être questionné », dit Kopeke. « Si tu cherches des réponses, fait ça à Ko-Koro. Là tu trouveras la méditation et la contemplation. C'est la façon de penser de Turaga Nuju sur tout, et depuis son Sanctuaire sur le pic Ihu on peut voir de loin. »

« À Ko-Koro, nous respectons le savoir plus que tout. Tu dois avoir un grand savoir ne serait-ce que pour y mettre un pied. Tu es celui qui cherche à chroniquer cette ère, et donc tu traverseras sans doutes les gorges glacées à la recherche de réponses. Mais voir véritablement révèle de nombreuses choses, et connaître le futur peut être dangereux. C'est ton choix. »

« La sagesse est le fardeau éternel des Turaga. Je ne m'attends pas à ce que tu en sois pourvu. »

Kopeke reprend sa contemplations des reflets glacés du mur. Je découvre qu'il ne se regarde pas lui-même. En fait, depuis cet endroit, il peut voir le téléphérique et la hutte. Peut-être est-il une sentinelle, gardant cette entrée de tunnel.

Je semble être libre de continuer vers Ko-Koro, donc je continue dans le tunnel. Mon progrès est rapidement arrêté par une porte barrée.

Le verrou semble être contrôlé par les blocs de glace sculptés éparpillés autour de moi au sol. Chaque bloc a l'image d'un masque. J'en reconnais quelques uns : le masque de Toa Lewa, le masque de Turaga Matau, et le masque de Toa Pohatu. Je note aussi les symboles en bas de chaque colonne.

Je suis clairement supposé placer les blocs gelés dans les emplacements des colonnes. Au début, je ne suis pas sûr de quels blocs vont où. Mais très rapidement, je comprend le principe et la porte s'ouvre pour révéler les marches au-delà. Je continue mon chemin vers Ko-Koro.

Ko-Koro

Ko-Koro

Le chemin est précaire, avec toute cette glace et la neige et le vent. Je ne suis pas seul ici cependant. Deux gardes sont à leur poste à l'extérieur de la porte principale. Ils secouent la neige qui est sur eux en me saluant.

J'entre dans ce qui semble être le bâtiment principal de Ko-Koro. Il y a un gros pot sur le feu au centre. Un grand masque surveille la pièce bien éclairée. Il y a plusieurs villageois ici. Ils semblent étudier les écrits sur le mur. J'interromps le villageois le plus proche de moi.

« Bienvenue, voyageur, au Sanctuaire », dit-il. « Tu peux te joindre à nous dans notre méditation si tu le souhaites. Nuju honore tous les sages Matoran qui veulent nous joindre dans la Recherche. Si tu souhaites parler à notre Turaga, tu dois attendre que Matoro revienne. C'est le seul qui peut traduire la sagesse de Nuju. Y a-t-il quelque chose que tu souhaites savoir ? »

« Qu'est-ce que la Recherche ? » demandé-je.

« Écrites sur ces murs et ces tablettes se trouvent les grandes Prophéties », me dit-il. « Comprendre ne serait-ce qu'une fraction de ce qu'elles disent demande des années de méditation et de lent décryptage. »

Je n'ai pas des années. Je dois avoir des réponses maintenant. Je continue. « Qui est Nuju ? »

« Nuju est le Turaga de Ko-Koro. Ses méditations vont loin dans le passé et dans le futur, et il a déchiffré une grande partie des anciennes Prophéties. Il a des Visions. »

« Il fait très peu de choses qui ne soient pas importantes d'une manière ou d'une autre au futur de Mata Nui, et le Kanohi Matatu lui donne le pouvoir de déplacer des objets par la force brute de son esprit. »

Le Sanctuaire

Peut-être que Nuju peut me donner les réponses que je cherche. Mais ce gars dit que j'ai besoin de Matoro pour lui parler. « Où est Matoro ? » demandé-je.

« Matoro est seul, à chasser des Rahi dans les Gorges », répond-il. « Tu peux le chercher si tu le souhaites, mais soit averti : Ihu est sans pitié, même pour les Ko-Koronan. »

Soudain, un morceau du mur s'ouvre et un autre tunnel gelé apparaît.

« Prend ce passage vers les Gorges. Matoro laisse souvent derrière lui des drapeaux de signalement pour ne pas se perdre. Si tu les suis, tu pourrais le trouver. »

Je remercie le villageois et me dirige à nouveau vers un tunnel glacé. Lorsque j'arrive à l'autre bout, je découvre un des drapeaux de signalement de Matoro et ses empreintes dans la neige. Je les suis alors que la neige commence à tomber lourdement.

Trouver Matoro

Les Gorges

Rapidement, je commence à monter les pentes glissantes et couvertes de neige du Mont Ihu, suivant la piste de drapeaux de signalement rouges de Matoro. Bien qu'il fasse froid et venteux avec la neige qui tombe, ce n'est pas trop difficile de suivre au début.

Puis soudainement, il frappe. Un blizzard aveuglant ! Je peux difficilement voir ma main devant mon visage. Partout où je me tourne, je ne peux voir que le blanc de la tempête de neige qui souffle. Avec réticence, je me dépêche dans l'espoir de trouver Matoro.

J'ai très froid, et je commence à me fatiguer de me trainer dans la neige épaisse. N'ai-je pas déjà vu ce rocher avant ? Vais-je en cercle ? Ah, un autre drapeau de signalement devant. Je peux à peine l'atteindre.

Je suis reconforté d'atteindre finalement le drapeau de signalement rouge claquant vigoureusement au vent. Mais où est Matoro ? Par où aller ? Ma victoire est brève. Je dois continuer à chercher Matoro dans la neige avenglante.

Au début, mon moral tient, les drapeaux de signalement étant maintenant plus simples à trouver. Je vais de l'un à l'autre, pensant à chaque fois que ce sera celui me menant à Matoro. Mais chaque fois je suis déçu.

Puis, les drapeaux de signalement ont disparu. Il n'y a rien d'autre à voir que de la neige, de la neige, et encore plus de neige. Je suis très fatigué maintenant. Si fatigué. Au moins je n'ai plus froid. Je sens une sensation de chaleur partout. Je décide de me reposer brièvement.

Le Rêve et la Bataille sur la Falaise

Matoro

Tout est sombre alors que je ferme les yeux. Je suis heureux d'abandonner le blanc omniprésent. Je rêve. Des mots flottent dans ma tête, s'éloignant de moi en courant. Puis un symbole flotte devant moi. Il grandit en s'approchant de moi. Plus près, plus près, plus près.

Avant que je ne puisse comprendre ce que signifie le symbole, il disparaît et j'entends quelqu'un me parler. « Énergie... » offre-t-il. Je le prends. « Repos... » dit-il. Je ferme mes yeux à nouveau.

Lorsque je m'éveille, je suis dans une grotte. Matoro est proche. Je le reconnais aux drapeaux de signalement qu'il porte. Avant que je ne puisse lui parler, Matoro est alerté par quelque chose à l'extérieur. Peut-être qu'il a piégé un Rahi. Il quitte la grotte. Je n'ai assez de force que pour regarder.

Un grand étranger est à peine visible à l'horizon. Mais il n'est pas responsable du déclenchement du piège de Matoro. Non, c'est certainement le très grand Rahi en colère non loin qui a fait ça.

Matoro est pris par surprise, mais lève sa pioche pour se protéger. C'est sans conséquence, cependant, le Rahi l'envoyant facilement dans un banc de neige. Il semble que tout est perdu pour Matoro alors que le Rahi avance pour le tuer.

L'attaque du Rahi est arrêtée par l'apparition soudaine du grand étranger. Il est armé d'une épée et d'un bouclier, et il bloque le chemin du Rahi. Le Rahi attaque l'étranger, mais trop tard. L'étranger s'est rapidement déplacé.

Alors qu'il se tourne pour affronter la bête, le masque de l'étranger change de forme, et instantanément, il disparaît. Le Rahi cherche l'étranger, confus à cause de sa disparition. Rapidement, le son de l'épée frappant l'armure du Rahi résonne autour de nous.

L'étranger bat en retraite et circule invisible en attendant d'attaquer à nouveau. Cependant, ses empreintes dans la neige le trahissent, et le Rahi frappe. L'étranger est pris dans les mâchoires de la bête, secoué, et jeté dans une gorge.

L'étranger et le Muaka

L'étranger ressort de la gorge. Son masque change à nouveau. Lorsqu'il fait cela, deux autres étrangers apparaissent. Ils se ressemblent au détail près.

Encore plus confus, le Rahi regarder d'abord un étranger, puis le suivant, puis le suivant alors qu'ils le font reculer sur un surplombement d'une falaise. Les trois étrangers tirent leurs épées ensembles. Apparemment encerclé et sans voie de sortie, le Rahi choisit sa cible et frappe.

Malheureusement pour le Rahi, il a mal choisi. L'étranger qu'il attaque n'est qu'une chimère qui ne fait que miroiter et disparaître après l'assaut. Les deux étrangers restants plantent leurs épées dans le sol, brisant le surplombement. Le rugissement du Rahi résonne lugubrement alors qu'il plonge dans les brouillards tourbillonnants de neige.

Matoro, s'étant remis sur pieds, marche jusqu'à l'étranger et regarde par dessus la falaise. Il se retrouve rapidement seul, car le masque de l'autre étranger a repris sa forme d'origine et son sosie a disparu.

Retour au Sanctuaire

Quelques temps plus tard, nous sommes de retour en sécurité dans le Sanctuaire. L'étranger, que je sais maintenant être Toa Kopaka, nous a quitté. Matoro est à côté de Turaga Nuju. Je m'approche d'eux.

« Je traduirais les mots de Nuju pour toi, étranger », dit Matoro. « Je te surveille depuis longtemps. Ton rôle dans la destinée de Mata Nui est plus important que tu ne le sais. Mata Nui dort, mais toi, comme les Toa, sera un agent de son éveil. »

« Nuju sait que tu souhaites lui poser des questions et il y répondra. Quand tu auras fini, il souhaite te poser une question. Quelles questions veux-tu poser à Nuju, voyageur ? »

« Où sont les Toa ? » demandé-je.

Nuju émet une série de bips, de clics, et de sifflements. Matoro écoute attentivement et approuve de la tête.

Nuju avec Matoro

« Les Toa s'uniront et trouveront plus de pouvoir dans l'union », traduit Matoro. « Ils devront fusionner leurs talents, leurs savoirs, leurs volontés pour devenir la Sagesse et la Valeur, nommés Wairuha et Akamai dans les prophéties. Dans ces formes, ils sont les Toa Kaita. Les Toa Kaita, enfin, affronteront Makuta. »

« Durant leur absence, le peuple de Mata Nui doit travailler ensemble pour protéger son foyer et tout ce qu'il connait. Il leur faudra beaucoup de courage, car les Toa ne seront pas là pour les protéger. »

« Qu'arrivera-t-il à Mata Nui ? » me demandé-je à voix haute.

Il y a quelques clics et sifflements, puis Matoro continue. « Nuju dit que tu dois comprendre cela : que dans la création, il y a la destruction. Dans la destruction, il y a la renaissance. Il n'y a rien de tel que le vide ; toutes les choses s'écoulent. »

« Si les Toa triomphent, Mata Nui connaîtra une grande joie... et de grands changements. Les ténèbres seront dissipées, mais nous devrons bien garder notre île pour nous assurer qu'aucun autre mal ne prenne sa place. »

Je médite sur cela pendant un moment. Lorsque le silence devient peu naturel, je demande avec réticence, « Quelle question ? »

« Tu es celui qui guidera les Matoran, » traduit Matoro de la suite de sons de Nuju. « Mais seulement si tu as appris ce qu'il était nécessaire d'apprendre durant tes voyages. »

« Avec les Toa Kaita sous terre, les Matoran doivent fortifier leurs villages et se préparer pour une grande bataille. Il doit aussi y avoir une lliance de créée, un petit groupe assemblé à partir de ce que chaque Turaga peut se permettre, pour aider les Toa dans leur quête finale. »

« La question de Nuju est celle-ci : à quel endroit devrais-tu mener cette alliance ? »

C'est une question inattendue. Je pensais que peut-être que Nuju me demandrait de faire quelque chose. À la place, il me dit ce que je dois faire pour voir si je suis à la hauteur de la tâche.

Je considère tous les endroits que j'ai vu durant mon voyage. Je réfléchis fortement à où une alliance pourrait aider le plus. Puis soudainement, cela me vient. Je sais où nous devons aller, et je le dis à Turaga Nuju.

Nuju approuve de la tête, affirmatif. « Ainsi soit-il », dit Matoro. « Nuju croit que tu es celui qui peut accomplir cette tâche. Amène ce message à tous les Turaga des villages, et qu'ils peuvent commencer les préparations attendues. Nuju croit en toi, aventurier. »

Chapitre 6 Guide de Mata Nui Online Game Chapitre 8