Dans l'Obscurité

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher

Page Parente : Sérials

« Dans l'Obscurité » aurait besoin d'être édité.

Les actions suivantes doivent être effectuées : Vérifier la traduction de la Série Web dans le détail


Dans l'Obscurité
Drapeau Royaume-Uni.png
2007
Greg Farshtey

« Dans l'Obscurité » est l'une des trois premières Série Web de BIONICLEstory.com sorties en 2007. Elle raconte le chemin du Makuta Teridax, dans le corps d'un robot Maxilos, et de Matoro, utilisé par celui-ci dans les eaux de Mahri Nui, à la recherche des restes du corps de Toa Tuyet.

Chapitre 1

Toa Matoro nageait silencieusement dans les eaux noires du gouffre. Derrière lui, le robot Maxilos le suivait. Pour Matoro, c'était comme une ombre de damnation qui le traversait, car il savait quelque chose que personne d'autre ne savait, c'était que le corps mécanique de Maxilos était possédé par l'esprit maléfique de Makuta.

« Pourquoi es-tu aussi silencieux ? » demanda Makuta avec la voix robotique de Maxilos. « Nous avons vu mort et destruction avec la promesse d'en voir plus à venir. Nous avons vu des héros se comporter comme des méchants, et tu as toi-même fait des choses que je n'aurais jamais osé faire. Il est temps de fêter ça. »

« Tais-toi ! » Dit Matoro. « Je ne fais que ce que j'ai à faire pour sauver la vie de Mata Nui, une vie que tu as mise en danger. »

Makuta rit. « Pense ce que tu veux, petit Toa, et essaie de comprendre que tu es dans un mauvais jour, un moment de cruauté, une crise de rage qui te démarque de moi. » Makuta nagea devant Matoro puis passa au fond de la mer. « Viens avec moi, je veux te montrer quelque chose. »

« Quoi ? » Demanda Matoro.

« Appelle-ça une réponse à la plupart de tes questions, » répondit Makuta.

Il conduisit Matoro bas dans les profondeurs des eaux noires. Ils arrivèrent ensuite dans une grande brèche aquatique.

« J'ai découvert ceci peu de temps après avoir pris le corps de Maxilos. C'est une entrée dans le Gouffre d'origine, la prison dans laquelle ont habité les Barraki et d'autres comme eux. Il y a quelque chose en dessous que je pense que tu devrais voir. »

« Comment puis-je être sûr que ce n'est pas un piège ? » demanda Matoro.

« Tu ne peux pas, » répondit Makuta. « Mais je suis sûr qu'un Toa aussi brave et puissant que toi n'a peur de rien. Suis-moi. »

Makuta nagea vers le bas à travers l'ouverture, Matoro le regarda s'en aller jusqu'à ce que le point rougeâtre disparaisse sous le Gouffre. Le Toa de la Glace vérifia son Lance-Missiles Cordak, se prépara à tout ce qui pourrait se passer, et suivit son pire ennemi dans les ténèbres.

Chapitre 2

Makuta conduisit Toa Mahri Matoro loin dans les sombres recoins de l'ancienne prison connue sous le nom du Gouffre. C'était incroyablement silencieux. De temps en temps, une créature des mers se précipitait, tout en restant à distance des deux êtres qu'elle considérait sûrement comme des prédateurs.

« L'un d'entre nous en est sûrement un, » Pensa Matoro. « Makuta s'est attaqué aux peurs des Matoran depuis aussi longtemps que j'ai pu me souvenir. Et moi, que suis-je devenu ? Dès que j'avais compris que je portait un masque qui me permettait de réanimer les morts, j'aurais dû le rejeter, j'aurais dû ne jamais avoir à l'utiliser. »

« Pendant que tu ruminais, j'ai trouvé ce que je cherchais, » dit Makuta. « ici. »

Matoro regarda l'endroit qu'il montrait. Un Kanohi était à moitié enterré sous les débris, un qui lui était vaguement familier. Une armure bleue se trouvait dispersée à proximité. « Qu'est-ce que c'est ? » dit Matoro.

« Tout ce qui reste d'une Toa de l'Eau appelée Tuyet, » répondit Makuta. « Elle a été condamnée des milliers d'année avant. Elle mourut ici, bien que je ne sache pourquoi, peut-être essayait-elle de s'échapper. »

« Pourquoi fut-elle envoyée ici ? »

Difficile de te donner une réponse exacte, étant donné que je ne savais que ce ‘ici' existait il y a encore quelques jours. Mais je connais son crime. Elle s'était trop intéressée à un objet de pouvoir qui n'aurait pas dû se trouver entre ses mains, et c'était trop pour elle. Elle devint sauvage, fut vaincue par Toa Lhikan et Toa Nidhiki, et l'objet fut détruit, du moins ces héros le pensaient. »

Où veux-tu en venir ? » Dit Matoro.

Makuta rit. « J'aurais pensé que ce serait évident… Tuyet est morte, mais c'est aussi la seule personne qui pourrait savoir comment ce puissant objet appelé la Pierre Nui pourrait être recréé. Je veux que tu utilise ton masque, Matoro, le Masque de Réanimation. Je veux que tu la fasses revenir. »

Chapitre 3

Toa Mahri Matoro et Makuta se tenaient debout, devant le masque et l'armure délabrés de Toa Tuyet, morte depuis déjà si longtemps.

« Tu es malade, » dit Matoro. « Je ne ferai pas ce que tu me demande. »

« J'ai dû oublier la partie où tu avais le choix, » répondit Makuta. « Je veux que tu utilise ce masque de pouvoir pour réanimer ce corps, et je veux que tu le fasse maintenant. » Après un court instant, il ajouta : « Je pourrais tout simplement te tuer, Matoro, prendre le masque et faire ce travail moi-même, mais c'est bien plus amusant de cette façon. »

« Même si je la ramène, elle ne t'aidera pas à recréer la Pierre Nui, » insista Matoro. « Elle n'aura ni esprit, ni âme ! »

« Je réussi toujours à trouver les âmes des Toa qui se surestiment, de toute façon, » dit Makuta. « Maintenant, fais ce que je te dis. »

Matoro se concentra, utilisant le pouvoir de son Masque de Réanimation. Il savait que Makuta ferait ce qu'il disait – il tuerait Matoro sans y réfléchir à deux fois. Malgré ça, le Toa de la Glace était curieux de savoir ce qu'était la chose pour laquelle Makuta se trouvait ici. Il savait tout de même qu'il pouvait renvoyer les restes de Tuyet dans leur tombe en désactivant le pouvoir de son masque. A ses pieds, son masque et ses armures commençaient à bouger, se rassemblant lentement. Ce qui était juste avant un tas de déchets s'était rassemblé pour ne former qu'un. D'autres pièces d'armures soulevaient les kilos de vases qui les couvraient, afin de rejoindre le reste. C'était à la fois en quelque sorte étonnant et écœurant. Lentement, le corps qui appartenait autrefois à Toa Tuyet s'éleva du sol du Gouffre et se releva, attendant les ordres. Et c'est à ce moment là que Matoro remarqua quelque chose : de minuscules, microscopiques particules de cristal se trouvaient dans le corps de la Toa morte.

« Regarde, » dit Makuta. « Quand la Pierre Nui a explosé des milliers d'années auparavant, la plupart de ses fragments se sont vaporisés, mais certains restèrent coincés dans l'armure de Toa Tuyet. Avec ça je pourrais refaire la pierre telle qu'elle était auparavant. Tout ce dont j'ai besoin est un outil approprié. »

« Quel outil ? » Répondit Matoro.

« Le Sceptre d'Artakha, » répondit Makuta. « Et si je ne me trompe pas, tes vieux amis les Toa Nuva sont en train de le chercher pour moi. »

Chapitre 4

Toa Matoro, Makuta dans le corps du robot Maxilos, et le corps réanimé de Toa Tuyet nageaient loin de l'ancienne prison abandonnée, au milieu de l'océan ouvert. L'esprit de Matoro partait de tous les côtés. Que voudrais faire Makuta avec la Pierre Nui s'il réussissait à la recréer, qu'était-ce que le Sceptre d'Artakha, et pourquoi Makuta pensait que les Toa Nuva l'aideraient à le prendre ? Et plus important, comment Matoro pourrait-il arrêter ceci ?

« Matoro ! »

Le Toa de la Glace se retourna. Toa Hahli nageait aux alentours. A l'arrière du paysage, Matoro pouvait voir ce qui ressemblait à un océan rempli de raies Manta.

« Où vas-tu, et qui est ce Toa avec toi ? Elle à l'air, euh… Matoro, qu'est-ce que tu as fait ? »

Matoro pouvait entendre la voix de Makuta dans son esprit : « Nous allons à une réunion, l'aurais-tu oublié ? Un membre de ma confrérie attend près de Mahri Nui mais n'attendra pas longtemps… Tu ne voudrais pas que nous arrivions en retard ? Et Matoro : souffle un mot à Hahli, et aucun de vous deux ne vivra assez longtemps pour voir un autre jour. »

« Hahli, ne t'inquiète pas, tout va bien – crois-moi simplement. »

« Je te crois, mais je pense que tu es devenu un peu trop important pour garder les secrets, mon frère. Et je commence à me demander si tu me crois, moi, où n'importe lequel d'entre nous. »

« Tout va bien marcher, tout fonctionne comme nous l'avions prévu. Aussi bien que le jour où Nuparu utilisa son Masque du Vol pour te sauver d'une fosse géante. Tu te souviens ? Maintenant je… Nous devons y aller. »

Les 3 personnes retournèrent en arrière, laissant Hahli perturbée sans une petite colère. Puis un souvenir lui vint soudainement.

« Mais attendez une minute : quand je m'envolais avec Nuparu qui me tenait, j'ai failli être tuée ! Matoro essayait de m'envoyer un message… Il est troublé, et j'aimerais savoir comment le sortir de là. »

Chapitre 5

ATTENTION : SOYEZ SÛR D'AVOIR LU « RÊVES DE DESTRUCTION 6 » AVANT DE LIRE CE CHAPITRE.

Matoro se sentait comme s'il était au milieu d'un cauchemar, et il espérait qu'il pourrait bientôt se réveiller. Lors de son voyage avec Makuta et Toa Tuyet alors réanimée, ils ont été attaqués par Karzahni, le dirigeant fou d'un royaume cauchemardesque pour les Matoran.

Karzahni voulait le Sceptre d'Artakha qu'ils possédaient, mais Makuta n'était pas prêt de le donner sans combattre. Quand il commença à perdre l'avantage, il convoqua une armée de crabes Manas pour l'aider.

Manas – Le mot qui voulait dire monstre en langage Matoran, car c'était ce qu'ils étaient. Le cœur du Toa de la glace se gela lorsqu'il vit les Manas bouger. Il lança son pouvoir de glace sur eux, mais ils l'ignorèrent. Autrefois il eut fallu 6 Toa pour vaincre seulement deux Manas, et maintenant lui et Makuta en avaient affaire à des centaines.

Bizarrement, le maître de l'ombre ne fit rien. Il ne lança ni attaques d'ombre ni éclairs. Il ne fit qu'attendre et regarder, en attendant que les crabes entrent bien dans une distance de tir. Puis il utilisa, avec son esprit, son attaque la plus puissante.

Utilisant son pouvoir pour contrôler ces crabes, il renversa la moitié des Manas contre les autres, pour qu'ils se combattent mutuellement. C'était une scène horrible d'un combat sans pitié de Manas déchirés les uns contre les autres. Karzahni vit son armée se désintégrer devant ses yeux.

Matoro regarda, et Makuta ne fit que rire. « Des pestes », dit le maître de l'ombre. « Ils font un de ces désordres. Peut-être que je liguerai les derniers survivants contre toi, Karzahni ».

Ce n'était pas au tour de Karzahni de rire. Il avait des pouvoirs que lui seul contrôlait, il en était sûr, des pouvoirs que Makuta ne serait jamais capable de contrôler. Il réussit à déclencher une vision dans l'esprit de Makuta.

Maintenant, Makuta voyait ce qui se passerait sûrement dans les jours suivants, si les Toa Nuva réussissait à réveiller Mata Nui. Il voyait la gloire de Mata Nui, tout cela pour la première fois en mille ans. Puis il vit la montée en puissance de Mata Nui, sur tout l'univers, recherchant tous ceux qui ont voulu se rebeller contre lui. Makuta vit la terrible vengeance de Mata Nui, et la punition finale qui l'attendait.

Et il hurla.

Chapitre 6

Note : le début de ce chapitre arrive après les évènements du Chapitre 7 de Rêves de Destruction.

Si Makuta était fatigué par son combat avec Karzahni, il ne le montrait pas. Il ne montra pas non plus d'émotions particulières lorsque lui et Matoro rencontrèrent Makuta Icarax, qui avait apporté le Sceptre d'Artakha dans les eaux du Gouffre. Il a simplement prit l'objet de son fidèle membre de la confrérie et renvoya Icarax d'un signe de tête. Désormais, lui et Matoro se tenaient devant les sombres restes de l'armure de Toa Tuyet. Un fragment isolé de la Pierre Nui reluisait dans l'ombre.

« C'est tout ce dont le bâton à besoin, » dit Makuta silencieusement. « Une pièce, et son pouvoir va recréer la Pierre Nui, telle qu'elle était autrefois. »

« Et quel bien cela va te faire ? » Demanda Matoro. « Que comptes-tu faire avec ça ? »

« Très bien, mon curieux petit Toa, » répondit Makuta. « Pense à cela : Tuyet, et plus tard Nidhiki, n'étaient pas les seuls à tourner un jour du côté du mal. Et si le prochain arrivait à tomber sous mes ordres, et bien, quoi de mieux que d'utiliser la Pierre Nui pour augmenter son pouvoir, des centaines, des milliers de fois, imagine un Toa tout-puissant sous mes commandes, anéantissant ton espèce de la surface de cette planète. »

Makuta pointa le Sceptre d'Artakha sur le fragment de la Pierre Nui, déclenchant son pouvoir. Lentement, les pièces de la pierre commencèrent à flotter dans l'eau, se rejoignant les unes vers les autres, pour la première fois depuis environ 1000 ans.

« Je ne peux pas te laisser faire ça ! » hurla Matoro, fonçant sur Makuta.

Makuta brandit sa main puis un champ de force figea le Toa de la Glace.

« Et je ne peux pas te laisser m'arrêter, » dit Makuta. « Personne ne pourra m'arrêter désormais. »

Une rafale de pouvoir brut frappa le maître des ombres dans le dos. Makuta fut renversé, lâchant le bâton.

« Qui ose ? » gronda-t-il.

« De mon temps, j'ai osé beaucoup de choses. Peut-être beaucoup trop de choses, » arriva la réponse. « J'ai parcouru un long chemin vers la lumière, et je ne pourrai plus jamais retrouver le chemin du retour. »

Makuta sursauta. Nageant au milieu de l'eau se trouvait Brutaka, ancien gardien du masque de vie, désormais prisonnier du Gouffre. Un souffle d'énergie se trouvait encore dans sa main ouverte. Son corps avait changé, des épines déformées dépassaient de son armure, et une sorte d'épine dorsale descendait de son dos. Brutaka se tenait debout, prêt à se battre.

« Mais l'ombre n'est pas assez forte pour que je ne puisse reconnaître un monstre lorsque j'en voie un. »

Makuta lança une rafale d'énergie d'ombre sur Brutaka. Le guerrier fit un pas de côté et revint derrière Makuta, lui prenant le Sceptre d'Artakha, en même temps qu'il cria « Botar ! »

Tout se passa plus rapidement ensuite ; L'agent de l'Ordre de Mata Nui connu sous le nom de Botar apparut soudainement au cœur de la bataille, prenant le Bâton à Brutaka. Il resta un instant faisant un signe de remerciement à son ancien coéquipier avant de repartir une nouvelle fois.

« C'est fini, » dit Brutaka à Makuta. « Le Bâton est parti à un endroit où tu ne pourra plus le récupérer. Tu as perdu. »

« Si j'ai perdu le bâton, tu es sur le point de tout perdre, » dit Makuta.

Brutaka ne trembla pas sous la menace, et ne recula pas non plus. Il ne fit que rire – un rire long, dur, avec une petite trace de folie se trouvant à l'intérieur.

« Tu semble t'être trompé sur mon compte, » dit-il, « je n'ai plus rien à perdre désormais. »

Chapitre 7

« Pars d'ici, maintenant ! » lança Brutaka à Matoro. « Retourne avec les autres Toa. Je vais m'occuper moi-même de Makuta ! »

« Comme tu t'es occupé des Toa Nuva et des Toa Inika ? » Ricana Makuta. « Serais-tu assez inconscient pour penser que tu peux le croire, Matoro ? »

Toa Matoro hésita. Brutaka fut un ancien membre de l'Ordre de Mata Nui, avant qu'il tourne mal, mais Makuta ? Son esprit a toujours été mauvais depuis le jour de sa création. Il n'avait plus le choix. Il nagea en arrière le plus vite qu'il put, allant vers un point de rassemblement avec ses coéquipiers.

« Tu m'as coûté la Pierre Nui, » grogna Makuta, envoyant une tornade d'énergie d'ombre sur Brutaka. « Tu es devenu… Un obstacle. »

Mais la boule d'ombre n'arriva jamais sur sa cible. Utilisant le pouvoir de son masque Kanohi, Brutaka ouvrit un portail dimensionnel et renvoya cette énergie dans la Zone des Ténèbres, où elle ne pourrait atteindre personne.

« Voyons donc si je peux répondre à cette attaque, » dit Brutaka, envoyant sa propre rafale d'énergie de son épée. La rafale arracha l'arme de Makuta de ses griffes. « Tu sais, Makuta, nous pourrions faire cela pendant toute la journée, mais je ne te donnerai pas ce que tu veux. »

« Et c'est… ? » Demanda Makuta en même temps qu'il utilisa son pouvoir de gravité pour renvoyer Brutaka sur une montagne proche.

« Oh ! » dit Brutaka. « Bien… Tu ne veux pas le masque de vie. Si tu le voulais, tu n'aurais jamais utilisé ces stupides Piraka pour le prendre à ta place. Mais tu veux être là quand il sera trouvé, pour tirer sur toutes les ficelles. Tu veux voir qui l'aura, et comment il l'utilisera, et quand. Est-ce que je chauffe ? »

« Tu chauffe un peu trop pour que ça reste confortable, » répondit Makuta, créant un champ de force autour de Brutaka. Mais l'ancien membre de l'Ordre démolit ce champ d'un coup de son épée.

« Voyons, » dit Brutaka. « Je savais déjà comment m'échapper de ces champs de force pendant que tu étais sur Destral à élever des Taupes des Archives. »

« Que veux-tu donc, Brutaka ? »

« Autrefois, j'aurais dit vouloir garder le masque pour moi-même, » répondit Brutaka. « Autrefois, je me serais vu dirigeant l'univers avec. Maintenant, je suppose que tu pourrais voir que ma vision des choses s'est améliorée et je veux juste te voir devenir bon, » répondit Brutaka.

« Tiens, en passant, la dernière fois que j'ai vu le masque, il était entre les mains de Nocturn mais Hydraxon était sur le point de le lui reprendre. Et qui sait qu'est-ce que ce fou compte en faire. Peut-être ferais tu mieux d'aller voir.

L'instinct de Makuta lui dit de continuer la bataille, mais Brutaka avait raison : il ne pouvait pas perdre le contrôle de la situation, pas à ce moment de la situation. « Ce n'est pas terminé », avertit le maître des Ombres.

« Oh, Makuta, j'y compte bien ! »

Chapitre 8

Makuta, dans le corps de Maxilos, nageait rapidement à travers les eaux noires du Gouffre. Pendant ce temps, son esprit était de retour vers le passé, depuis le voyage qu'il avait fait pour arriver ici. Etait-ce vraiment il n'y a que 100 000 ans avant qu'il avait vu pour la première fois la lumière du jour, avec ses compagnons Makuta ? Chirox, Antroz, Vamprah, Mutran, et les autres ?

Ils avaient été choisis par le Grand Esprit Mata Nui pour une mission spéciale. Leur travail serait d'amener à la vie les plantes et animaux nécessaires pour garder l'univers dans sa stabilité. Avec le temps, leur travail s'étendait. La Confrérie des Makuta était devenue responsable de surveiller les mers et terres de l'Univers Matoran. Les menaces envers Mata Nui étaient effacées par les armées dirigées par les Makuta.

Lorsque le Grand Esprit se concentra sur des problèmes d'importance cosmique, la sécurité et l'assurance du monde reposait sur les épaules des Makuta. Oh, il y avait des Toa bien sûr, qui prenaient soins des Matoran et qui se battaient contre ce qu'ils appelaient en riant, des menaces. Mais les pouvoirs de création et de destruction étaient à la Confrérie.

La logique aurait voulu que les Matoran réalisent combien leurs vies chétives dépendaient des Makuta et qu'ils devraient se comporter en conséquences. Mais, non, quand ils organisaient leurs fêtes le Jour du Baptême, c'était en hommage à Mata Nui. Quand ils finissaient un jour de travail ils remerciaient Mata Nui pour la réussite de l'achèvement de leurs travaux. Mata Nui, qui était si loin au-dessus d'eux, ils auraient pu être des bourdons qui courraient à ses pieds.

Des millénaires relégués à l'arrière les ont conduis à la jalousie ; de la jalousie à la rancœur ; et de la rancœur à la haine. Jusqu'au jour où chaque Makuta eut le désir brûlant de voir le Grand Esprit humilié.

Mais ce ne fut qu'après la rébellion manquée des Barraki que le Makuta de Metru Nui commença à penser que peut-être, juste peut-être, quelque chose pourrait être fait. Mais son plan s'étendait au-delà de la défaite de Mata Nui. Non, c'était un plan labyrinthique, un complot qui impliquait dans sa toile de nombreuses équipes de Toa, Chasseurs de l'Ombre, Bohrok, Visorak, et plus. Et, en dépit de ses complications et de ses revers, le plan était à couper le souffle par sa simplicité.

« Voici de petits Rahi, appelés les Spectres des Eaux, » expliqua-t-il au reste de la Confrérie, 80 000 ans auparavant. Tellement petits et insignifiants, que les poissons plus gros ne le considèrent même pas comme un maigre repas. Mais de temps en temps, un Spectre Marin s'attaque à un poisson plus gros et plus puissant que lui. Cette bataille se terminera forcément avec le pauvre Spectre Marin dans la bouche de son ennemi. Bien évidemment, le plus gros poisson découvre rapidement que la coquille extérieure du Spectre Marin est recouverte de poison mortel. Le plus gros poisson meurt instantanément et le Spectre Marin s'échappe pour manger durant des mois son adversaire inconscient. »

« Parfois, mes frères, » dit-il, en s'asseyant sur son immense trône, « la meilleure, la seule, façon de gagner… C'est en perdant. »

Chapitre 9

Makuta était froid. Plus froid même que l'ombre dans laquelle il avait vécu. Alors qu'il allait stopper Hydraxon pour qu'il n'attrape pas le masque de vie, il avait été piégé par Toa Matoro, et congelé dans de la glace super solide.

Maintenant même son énergie se refroidissait, ce qui n'était pas bon du tout de son point de vue.

A travers la glace, il réussit à distinguer les figures des Toa Mahri, des Barraki et d'Hydraxon dans une folle bataille pour ce masque. Il était sûr qu'aucun d'entre eux n'avait une moindre idée de ce que le masque était réellement. Pour eux, c'était juste un trésor doré brillant qui devait être repris comme avec des Rahi affamés après un repas. Makuta, bien sûr, en savait plus sur celui-ci. Il avait réuni quelques légendes à moitié rappelées, écouté les rumeurs, et même retrouvé des fragments d'information du vieux raid sur l'île d'Artakha.

Le masque de vie avait été créé dans un but allant au-delà de soin pour guérir le Grand Esprit Mata Nui de sa maladie. Non, non – le masque de vie était également une solution rapide pour régler un autre problème. Les Grands Êtres avaient créé un univers, mais ils ne pouvaient être certains qu'il fonctionnerait comme ils le voulaient. Et s'il en était ainsi, si la population sombrait dans la guerre, si peste et famine prenaient le dessus, si tout espoir était perdu, le masque s'activerait, reprenant la vie de chaque être vivant et mettant fin à cet univers, pour toujours.

Si ce temps arrivait, le masque virerait d'abord à l'argenté, et peut-être même au noir quand la fin des temps arriverait. Axonn, Brutaka, Umbra – tous les nobles gardiens du Kanohi Ignika n'avaient jamais réalisé qu'ils protégeaient un objet qui pourrait provoquer une annihilation totale. Mais Makuta connaissait sa véritable importance et l'avait mentionné dans son grand Plan. Bien entendu, mourir gelé ne faisait pas partie du projet.

Soudain, Makuta remarqua quelque chose, quelque chose loin d'être négligeable. Une goutte d'eau s'évada de sa prison de glace. Puis il comprit pourquoi – Jaller avait créé un mur de flammes. La chaleur faisait fondre la glace de Matoro et la liberté serait à lui dans quelques instants. La puissance de Maxilos détruisit la prison, et Makuta guida son nouveau corps dans la bataille.

Il était temps d'avancer d'un pas vers la fin de son plan.

Personnages


TimelineNav.png 2001-2003 Mur de l'Histoire (BIONICLE.com)
2007 Rêves de Destruction | Dans l'Obscurité | Le Blog des Toa Nuva
2008 Les Chroniques de Mutran | Sombre Miroir | Fédération de la Crainte | La Guerre du Destin | Résidents des Ténèbres | Frères d'Armes | Le Blog de Takanuva
2009 L'Empire des Skrall | Le Règne des Ombres | L'Énigme des Grands Êtres
2010 La Saga de Mata Nui | L'Épopée de Sahmad | La Quête d'Hier | Les Pouvoirs en Place