BIONICLE : Le Guide de l'Univers de Makuta

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils
Dans d’autres langues
De Nuvapedia
Aller à : navigation, rechercher

« Que fait ressentir la victoire ? Quel est son odeur, sa saveur ? Est-ce qu'un être peut vivre encore et encore un moment de triomphe, ou est-ce qu'il s'éparpille comme des cendres dans le vent ?
Je connais les réponses à ses questions. Vous pourriez même dire que je connais les réponses à toutes les questions, maintenant - car je suis la réponse à chacune d'entre elles.
 »
Makuta Teridax

Le Guide de l'Univers de Makuta
Makuta's Guide to the Universe.jpg
Livre
SérieGuides
AuteurGreg Farshtey
ÉditeurAMEET
Drapeau Pologne.png Drapeau Finlande.png Drapeau États-Unis.png Drapeau Allemagne.png
ISBN 9788325303501

BIONICLE : Le Guide de l'Univers de Makuta est un guide BIONICLE sorti en Pologne en 2008, puis à l'international via le Shop@Home de LEGO. Une version papier du livre a été publiée une seconde fois par Papercutz le 27 avril 2010.

Contenu

Ce livre est écrit selon le point de vue de Makuta Teridax, et est constitué des entrées de son journal concernant des événements importants de l'histoire. Une carte de deux pages de l'Univers Matoran est également incluse. Ce guide couvre les événements principaux de l'histoire BIONICLE. On y trouve aussi des informations sur différents personnages de l'histoire, des légendes, et des mythes.

Des extraits de Sombre Miroir, Fédération de la Crainte, L'Île de la Damnation, L'Enfer, Le Déclin, et Ténèbres dans le Ciel sont inclus.

Journal de Makuta - Entrée 8

La carte de l'Univers Matoran sur deux pages

Que fait ressentir la victoire ? Quel est son odeur, sa saveur ? Est-ce qu'un être peut vivre encore et encore un moment de triomphe, ou est-ce qu'il s'éparpille comme des cendres dans le vent ?

Je connais les réponses à ses questions. Vous pourriez même dire que je connais les réponses à toutes les questions, maintenant - car je suis la réponse à chacune d'entre elles.

Les Toa Nuva et Takanuva se sont échappés de Karda Nui, bien sûr - je n'aurais pas pu l'empêcher. Pour les Makuta, ils vivront suffisament longtemps pour se rendre compte que Krika avait raison. Le triomphe de la Confrérie sera ma victoire, et je n'ai pas l'intention de la partager. Non, j'ai envoyé Antroz, Krika, et les autres à Karda Nui parce que c'était eux qui me défieraient le plus probablement un jour. C'est bien mieux de les avoir hors de mon chemin, sans même m'être sali les mains en les éliminant moi-même... et la tempête l'a plutôt bien fait.

Les héroïques Toa sont retournés à Metru Nui, au même moment que le Grand Esprit Mata Nui commençait à se relever. Bien sûr, personne d'autre que moi ne savait ce que ça voulait dire. Je me suis rendu dans des endroits que personne d'autre n'avait jamais vu. J'ai appris la vérité ultime - que Mata Nui ne gouvernait pas l'Univers Matoran - il était l'Univers Matoran. Le Grand Esprit était un grand être de métal, une chose puissante en armure, qui abritait en elle les Toa, les Matoran, les Makuta, les Vortixx, les Skakdi, les Zyglak, et toutes les autres espèces. Les morceaux de terre sur lesquels nous habitions n'étaient rien d'autres que la substance de Mata Nui, existant pour le garder en fonction. Nous avions regardé vers le ciel pour trouver le Grand Esprit, alors qu'il était vraiment tout autour de nous.

Non, pour les habitants de la Cité des Légendes, c'était suffisant qu'il s'éveille. Ils célébraient. Ils se réjouissaient. Ils baissaient leurs têtes pour remercier solennellement ceux qui étaient morts pour qu'ils puissent voir ce jour... Tout en remerciant Mata Nui que ce ne soit pas eux qui soient morts. Tout était pour le mieux dans leur misérable petit monde... Ou du moins, c'est ce qu'il semblait.

Je n'ai pas pu attendre plus longtemps. J'ai senti un frisson de terreur dans l'assemblée, et mon rire était le tonnerre au-dessus de leurs têtes. Se rendant compte que j'étais encore en vie, les Toa crièrent des défis. Les pauvres fous ne comprenaient toujours pas.

Mata Nui était mort, il y a peu. Comme je l'avais prévu, les Toa Mahri avaient découvert une façon de le ressusciter. J'avais compté sur cela. Pendant la microseconde où son corps était en vie et l'esprit de Mata Nui y retournait, mon propre esprit est entré à l'intérieur. Dès que je me suis retrouvé dedans, la conscience de Mata Nui ne pouvait plus retourner dans son propre corps, car il ne peut pas y avoir deux esprits pour un corps. Le Grand Esprit s'est levé, surplombant de haut la mer infinie... et c'était moi. Je n'avais plus besoin du rêve de gouverner un univers un jour - j'étais l'univers.

Qu'ai-je fait ensuite ? Ai-je détruit tous les Toa ? Réduits les Matoran en esclavage ? Fait pleuvoir le feu et la glace sur mes ennemis ? Non. J'aurais assez de temps pour faire ça plus tard. J'avais l'éternité pour tourmenter Tahu, Jaller, et tous les autres. J'étais le sol sur lequel ils marchaient, et l'air qu'ils respiraient. Ils ne pouvaient plus m'échapper, pas plus qu'ils ne pourraient échapper à la lumière des étoiles ou au vent. Mon règne des ténèbres commençait enfin.

Ah, j'allais apporter tant de changements. Les Rahkshi deviendraient ceux qui s'assurent que ma loi est respectée, arpentant toutes les colonies. Les Visorak se répandront de nouveau dans le monde connu, surmontant toute résistance, écrasant tout soupçon de rébellion. Les Toa et les Chasseurs de l'Ombre trembleront devant le pouvoir de mon ombre, réduits qu'ils en seront à attendre craintivement le moment où j’achèverais leurs misérables existences.

Uniquement deux choses me concernaient toujours. La première, c'était Mata Nui lui-même, dont l'esprit pourrait trouver un moyen de... me nuire. La seconde était le Masque de Vie, qui, si je le laissais seul, achèverait sans doute tout le monde dans mon univers.

La solution que j'ai trouvée, est, bien entendu, brillante. J'ai placé l'esprit de Mata Nui dans le masque, puis je l'ai jeté dans le vide, hors de l'univers, au-delà du monde où je me tenais. Je ne sais pas où le masque atterrira, ni même s'il le fera, et je n'en ai rien à faire. Je ne suis certain que d'une chose - je n'ai plus rien à craindre de Mata Nui.

Mais cet univers et son peuple a tout à craindre de moi.

Diffusion

Cette section a besoin d'être éditée pour être étendue.

Anecdotes

  • La carte de l'Univers Matoran contenu dans ce guide présente avec certitude les positions de chacune des îles par rapport aux autres. Cependant, elle présente, selon Greg Farshtey, de manière peu exacte les tailles de chacune des îles ou continents de l'Univers par rapport aux autres : les proportions de tailles ne sont pas exactes. Il en va de même pour les distances entre elles, qui sont quant à elles tout a fait fausses et bien plus grandes.